Magazine Société

Le Vatican et le préservatif : une autre forme de négationnisme

Publié le 17 mars 2009 par François Collette

ben.1237298617.jpg 

Pour ne pas choquer trop de monde, je vais m’efforcer d’écrire en « politiquement correct » mais je vous avoue que pour des sujets en rapport avec la religion, le dogme et l’obscurantisme qui en découlent, ce n’est pas facile.

Ainsi donc, le sieur Ratzinger, alias Benoît XVI, vient une fois de plus de prétendre que le préservatif n’est pas la solution pour le sida. Et le moment est particulièrement bien choisi puisqu’il assène ces propos mensongers en cours de route vers l’Afrique, le continent réceptacle de tous les maux où le sida cause des ravages incalculables. Propos irresponsables et honteux d’un vieil homme célibataire englué dans son obscurantisme inoxydable mais aussi et surtout grand chef de l’Eglise catholique. Voici une fois de plus un Pape qui ment, avec conviction et l’aplomb d’un moralisateur « infaillible ».

« On ne peut la résoudre (l’épidémie de sida) avec la distribution de préservatifs. Au contraire, cela accroît le problème“, a-t-il affirmé devant les journalistes qui l’accompagnent, tout en prônant une nouvelle fois l’abstinence comme moyen de lutter contre la propagation du virus. L’abstinence sexuelle comme mode de vie, il doit être un des seuls à y croire. Si ce n’était pas grave, ce serait à mourir de rire.

Tout Le monde n’est évidemment pas d’accord au sein de l’Eglise catholique romaine, particulièrement chez les religieux qui oeuvrent en Afrique noire depuis des lustres et qui connaissances mieux que quiconque la culture et les mœurs africaines, mais le problème est que les peuples africains adhèrent naturellement et sans trop se poser de questions aux préceptes de celui qu’ils considèrent comme un « chef » spirituel. Rien que par ce fait, les propos dogmatiques mais totalement faux du Pape auront un impact négatif considérable sur le comportement des personnes, au grand dam des ONG, de l’OMS, de l’ONU et autres grandes associations qui luttent sans relâche contre le sida.

Moi j’appelle cela un horrible négationnisme dont les conséquences néfastes peuvent être importantes pour l’Afrique et pour l’Humanité toute entière. Et le négationnisme est condamnable.

éé

éé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François Collette 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine