Magazine Bourse

Immobilier : les prix en baisse, même à Paris

Publié le 17 mars 2009 par Boursomax
Immobilier : les prix en baisse, même à Paris Durant le 2eme semestre 2008, la Fnaim Ile de France a noté une baisse de 25% des transactions à Paris. Le rythme des transactions augure de nouvelles baisses qui pourraient atteindre 9% dans la capitale.

Le recul atteint entre 3.5% et 5% en 2008, tous secteurs confondus, avec un nouveau fléchissement depuis l'effondrement des bourses en octobre. "A fin 2009, la baisse devrait atteindre 9% dans Paris inta-muros" admet le président Marcel Ricard, le président de la FNAIM.


Un recul limité grâce à la baisse des taux
En grande couronne, le recul atteindrait de 15 à 25%. Cependant la baisse des taux pourrait compenser cette chute brutale sur le second semestre 2009. Les banques ouvrent de nouveau les robinets du crédit et ce, à des taux abaissés. La demande de prêts, après s'être effondrée en fin d'année, est repartie fortement à la hausse, selon le courtier en ligne Meilleurtaux.com, qui met en avant la baisse continue des taux d'intérêt.
Les demandes de prêts ont bondi depuis le début de l'année, enregistrant en février une hausse de 12,90% par rapport à février 2007, et de 66,90% par rapport à décembre 2008.

Des baisses de taux significatives pour les emprunteurs
En mars, dans le sillage des baisses de taux de la Banque centrale européenne, les taux fixes de crédit immobilier oscillent entre 4,35% (prêt à 15 ans) et 5,00% (prêt à 30 ans), note l'Observatoire du courtier en prêts immobiliers, selon qui les banques dans leur majorité ont répercuté partiellement ces baisses de taux sur leur offre de crédit.
Par exemple, pour une mensualité de 1.000 euros sur 25 ans, un acheteur peut emprunter aujourd'hui plus de 178.000 euros au taux fixe de 4,60% (hors assurance), contre 160.000 euros à 5,20% il y a trois mois, illustre Meilleurtaux.com.
Il s'agit du cinquième mois consécutif de baisse, qui met fin au phénomène de hausse des taux entamé en 2005. "Aujourd'hui, le niveau des taux est égal à celui que nous observions en septembre 2007", a commenté Frédéric Senan, son directeur général délégué, lors d'une conférence de presse.

L'âge moyen des emprunteurs : 36 ans
Les avis sont contrastés sur la demande de prêts immobiliers, le professeur d'économie Michel Mouillart, spécialiste de l'immobilier, ayant récemment évoqué un "effondrement" de la demande début 2008, mais cela concernait avant tout le marché de la revente.
L'âge moyen des emprunteurs reste stable, à 36 ans, tandis que la durée des prêts reculent (22,1 ans), les prêts à 30 ans étant beaucoup plus rares en raison du fait que les clients hésitent à s'endetter sur de longues périodes et des réticences des banques.


inscrivez vous à la newsletter : www.boursomax.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boursomax 218 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines