Magazine Sortir

St Patrick de luxe

Publié le 17 mars 2009 par Chrisos

La Saint Patrick, c’est la fête nationale irlandaise (c’est Saint Patrick qui a évangélisé l’Irlande au Ve siècle). En général, à Paris, c’est l’occasion de s’habiller en vert et de boire de la Guinness (ou de la Beamish, ou de la Murphy’s) dans son pub irlandais préféré. En Irlande, c’est un peu différent, c’est un jour férié qui cloture une bonne semaine de festivités souvent hautement arrosées.

Après un premier épisode à la (re) découverte du bœuf irlandais, la Saint Patrick, organisée par l’Office de Tourisme de l’île d’Irlande, Dublin Tourism, le Bureau Irlandais de la Mer, Bord Bia et Guinness, est l’occasion, grâce à l’agence Heaven, de gouter d’autres bons produits de l’île verte, sur une péniche aux pieds de la Tour Eiffel. Au programme (en italique, avec mes commentaires en police normale) :

  • des fruits de mer du Donegal (nord ouest de l’île) : des huitres spéciales n°3 et 4 (j’en mange, mais pas plus que cela en temps normal, je dois dire que celles-ci m’ont bien plu, moins iodées, donc moins écoeurantes que celles que j’ai pu manger ailleurs), des pinces de tourteau (pas mal), des bigorneaux (là encore, je revois mon point de vue, j’en mangerai plus souvent à l’avenir), des bulots; et de Cork (sud du pays) : chair de tourteau (cuite, pas forcément reconnaissable, mais pas mal), pinces de tourteau (OK, avec un peu de mayonnaise),
  • du saumon fumé bio (extra, belle couleur, et on sent le goût du saumon avant le fumé) du Connemara (ouest du pays), sous différentes formes,
  • quelques fromages : Dubliners Cheddar (un cheddar++ avec 12 mois d’affinage), Mileens Farmhouse (très honorable), Ardrahan (intéressant) et Cashel Blue (un beau et bon bleu de vache).
  • à boire : des whiskeys Tullamore Dew, Jameson (à propos, félicitations à Jenna Jameson), Connemara, Irishman, Greenore (8 ans, single malt relativement doux, presque moelleux), de la vodka (de pomme de terre) Boru (hum, ça décape), des vins blanc et rouge de Tourraine (le blanc était agréable avec les produits de la mer), de l’eau Glenpatrick et de la Guinness (extra avec du cheddar), bien sur.

Arrivé vers 19h30, je passe l’accueil (on m’offre un pin’s trèfle), le vestiaire, sans encombre. Je retrouve, avec plaisir, B et M de Heaven, O arrivera plus tard. Noreen et Bernadette de Bord Bia se joindront à nous en cours de soirée.

Début en douceur, avec les bouchées au saumon, le vin rouge. Je passe au vin blanc. Nous attaquons ensuite les fruits de mer (huitres et bigorneaux), à plusieurs reprises. Saumon, tourteau… La soirée se déroule très bien!

Guiness, et puis les fromages arrivent. Assez sceptique à priori, je coupe un bon morceau de chacun des fromages, prend quelques crackers nature et rapporte une jolie assiette à notre table haute, pour déguster ensemble. Le cheddar me suprend agréablement, l’Ardrahan n’est pas mal du tout. Le Mileens ressemble à du Munster et est vraiment bon. Quand au bleu, il n’a pas à rougir face à de bons bleus de France. Une révélation! C’est vrai que l’Irlande produit de la viande (vache, mouton, chèvres), donc il y a aussi du lait, donc du fromage. Et pas du jaune ou de l’orange, de vrais fromages. Les fromagers artisanaux se seraient en partie inspirés de ce qui se fait en France, et ce que j’ai goûté montre que c’est une réussite!

Quelques verres de guinness et de whiskey après, cette bonne soirée se termine, avec un chapeau vert sur la tête et une nouvelle destination à visiter (pour de vrai) bientôt. L’Irlande, autre pays de la bonne bouffe?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine