Magazine

Communiqué de presse de Vigidécharges Audenge Marcheprime

Publié le 17 mars 2009 par Jean-Robert Bos

Communiqué de presse de Vigidécharges Audenge Marcheprime cosigné par la SEPANSO Gironde (toutes deux siégeant à la CLIS d'Audenge) pour donner notre position sur le dossier du CET d'Audenge et apporter de nouvelles données et conclusions préliminaires avant la sortie de l'étude complète du site.

LIRE L4ARTICLE COMPLET : Communiqué_de_presse_VDAM_SEPANSO_CET_d'Audenge_17_mars_2009

Les conclusions préliminaires de l'association
L’exploitation
Ces premières données révèlent une situation grave qui démontre une mauvaise gestion du site. Nous notons une pollution en aval de la zone B qui indiquerait un épanchement provenant des casiers qui ont bénéficié de protections passives contrairement à la zone A. Les conclusions du bureau d’étude nous éclaireront sur ce point et révèleront sans doute les défauts d’exploitations et les responsabilités des sociétés exploitantes dans cet état de fait.

Les responsabilités
Les associations ont été intégrées aux CLIS depuis plus de 10 ans afin d’être informées de l’état de gestion du site. L’ensemble des comptes rendus des CLIS ne font pas état de cette pollution. C’est une chose grave qui démontre une large part de responsabilités de l’Etat, des élus impliqués et des personnes directement en charge du suivi de l’exploitation qui ont laissé se pérenniser une activité délétère pour les citoyens et l’environnement. Elle remet en question la fiabilité des commissions consultatives et des commissions d’information. Il va à présent être nécessaire de la part des instances de l’Etat et des élus de regagner la confiance des associations.

Un futur centre exemplaire et uniquement dédié à notre territoire
Il est à noter aussi que ce « contre-modèle » d’Audenge sera pris en référence par les populations et qu’il sera d’autant plus difficile de faire accepter les futurs centres de stockage de déchets à la population girondine. Même si les techniques d’exclusion de fermentescibles sont à présent exigées par le Plan Départemental des Déchets de la Gironde et permettent d’enfouir un minimum d’éléments polluants, les acteurs de la gestion des déchets sur le territoire devront redoubler d’efforts pour garantir la fiabilité des futurs centres de stockages de déchets du département et la transparence de leur gestion.

Le risque sanitaire
Depuis le début de sa création l’association Vigidécharges aux côtés d’associations partenaires n’a cessé par courrier aux collectivités et aux instances de l’état, par voie de presse et lors de deux réunions publiques d’alerter sur le risque sanitaire lié au stockage des déchets. Un suivi médical des habitants exposés qui le désirent et une étude épidémiologique est à mettre en place de façon urgente. Le temps d’exposition au biogaz des populations riveraines a dépassé la décennie, les élus et l’état se doivent ne serait-ce par précaution d’intervenir.

Nos procèderons par étapes
Face à l’effervescence générale, une désinformation omniprésente, des réactions épidermiques générées par un dossier brulant, nous avons choisi de continuer d’appliquer nos méthodes de travail habituelles, à savoir travailler de façon rigoureuse, de façon apolitique avec des arguments et recommandations basées sur des données solides et référencées.
Quand l’ensemble des données concernant le C.E.T d’Audenge seront à notre disposition, nous développerons nos conclusions, émettrons des recommandations et mènerons des actions en conséquences.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Robert Bos 885 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog