Magazine

Dur apprentissage pour Brice Hortefeux

Publié le 19 mars 2009 par Ressol

Lundi 16 février. Deux jours avant le sommet social de l’Elysée, dans son bureau de la rue de Grenelle, Brice Hortefeux manipule ses fiches. Le ministre des affaires sociales ne cache pas son stress. "P..., il faut que je lise tout cela, moi. C’est trčs technique", soupire-t-il. "Je vais répéter avec vous. Ça va ętre un bon exercice !", sourit-il au journaliste qu’il reçoit. Avec son équipe, il a préparé les propositions sociales qui seront arbitrées le lendemain ŕ l’Elysée. La réunion sera des plus restreintes avec Nicolas Sarkozy, François Fillon, Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée et Raymond Soubie, le conseiller social du chef de l’Etat. M. Hortefeux va devoir défendre ses propositions.

Mardi 17 mars. Le ministre des affaires sociales affirme qu’il a pris son portefeuille en main. "Au bout de deux mois, on a mesuré la dimension de son ministčre." Pourtant, lorsqu’on l’interroge, il conserve toujours ŕ portée de main ses fameuses fiches. A l’aise sur la politique générale, M. Hortefeux apparaît plus hésitant sur les questions techniques. Le grand bavard, prolixe en confidences et en décryptage du sarkozisme durant les deux premičres années du mandat, s’est fait plus silencieux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ressol 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte