Magazine

Tuez Les assourdissants silences

Publié le 17 novembre 2008 par Oliviernda
Les livres saints nous instruisent sur les réalités de notre condition humaine. Ils nous apprennent les attitudes à tenir, les choses à faire ou ne pas faire et nous informent même des mesures à prendre pour nous assurer un plaisant passage terrestre. De tous ces enseignements nous pouvons retenir l’essentiel, qui est notre relation «amoureuse» avec notre Père pour certains, notre Dieu pour d’autres ou même le «ciel» pour autrui. Le mot Relation découle du mot latin « relatio » qui est définit comme le Lien de dépendance ou d'influence réciproque entre personnes ou choses. Le lien entre deux personnes est pour tout être vivant le soubassement de notre mode de vie. Les relations sont développées et vécues par chacun d’entre nous de façon fort différente, mais sont potentiellement plus agréables quand elles sont éprises d’un sentiment amoureux fort et porteur de bonheur et de joie mutuelle. Dans notre relation avec notre Dieu, les livres Saints préconisent la prière (1Tim. 2 :1-4 : La prière est essentiellement communion. Dieu désire la camaraderie de l'homme, et l'homme a besoin de l'amitié de Dieu) comme moyen de lui ouvrir notre cœur et de lui exposer nos problèmes et toutes nos anxiétés les plus cachées. En retour notre Dieu nous promet apaisement et solution à la totalité de nos difficultés existentielles. Notre Dieu nous explique qu’il nous aime (sentiment amoureux) et qu’il ne peut donc nous observer nous débattre face aux difficultés que notre quotidien et notre nature imparfaite peuvent dresser devant nous comme obstacles. Nous avons donc avec notre Dieu une relation amoureuse établie sur une communication permanente et active.
Cette notion de relation avec Dieu peut être intrigante et me nous amener à nous poser la question suivante : Pourquoi Dieu, qui est si grand, l’alfa et l’oméga, qui sait donc tout, nous demande d’avoir une communication active, verbale et orale avec lui à travers la prière ? Pourquoi ne lit-il pas nos pensées de manière à nous offrir tout ce dont nous avons besoin?
La réponse je crois, se trouve dans le pouvoir de la parole. Dieu aurait pu nous faire communiquer en pensée mais Il nous a adjoint une bouche et des cordes vocales. La parole est un choix, un engament qui donne vie à la chose que nous prononçons. Bien utilisée elle peut encourager, bénir, sanctionner… en quelques mots elle permet un développement harmonieux de toute relation. N’oublions pas (pour ceux qui croient) que nous avons été créés par la parole. Que la lumière fut et ….
Ce qui adviendra de toute relation est basé sur la réussite de cet exercice de communication orale qui comme la relation divine est la clé de tout succès relationnel.

Les relations amoureuses
Nos relations amoureuses obéissent au même principe, le principe dicté par la plus chère des relations, celle d'avec le très haut. Les relations amoureuses qui ont une chance de marcher (ce qui devient rare dans notre société moderne) sont celles qui sont basées sur une communication verbale et sincère du type : « chéri j’aimerais sortir ce soir, Chéri j’aimerais faire l’amour, chéri j’aimerais t’accompagner, chéri j’ai mal à la tête peux-tu me masser le front, etc.….). La parole devient un exercice qui combat la timidité, ou pour certain l’orgueil, qui les empêche de s’avouer le besoin qu’ils ont de l’attention d’une autre personne. Par la parole et non par un éphémère jeu de devinettes, ces désirs, même les plus intimes, mettent les partenaires en confiance, les comblent du sentiment d’être aimé et clarifient les problèmes en permettant de les résoudre de prompt manière.

Dans l’évangile de Luc, Jésus-Christ (Luc 11, 5-13), invite à une prière instante : " Frappez, et l’on vous ouvrira ". A celui qui prie ainsi, le Père du ciel donnera tout ce dont il a besoin ", et surtout l’Esprit Saint qui contient tous les dons. Jésus-Christ met ici l’accent sur l’action. Il ne dit pas souhaitez ou pensez (car il peut lire leurs pensées) et on vous ouvrira, mais frappez ; la communication orale a la même vocation, elle initie les choses et renforce les liens relationnels en exposant de manière courageuse et humble notre besoin de notre conjoint.
Tuez vos silences ; vos silences ou vos mimiques de faciès ne sont pas des modes de communication productifs. Le rêve du « prince/ princesse charmant » qui apporte tout et qui devine vos pensées les plus enfouies n’existe pas et ne va certainement pas vous permette de développer une relation amoureuse solide et sincère. Si Dieu, qui sait tout et qui voit tout exige de nous une relation orale avec lui, c’est bien parce qu’elle raffermit le pacte et aide à consolider votre amour. Comprenez donc bien que votre copain ou copine n’est ni medium, ni devin et ne peut en aucun cas deviner vos désirs et pensées. En plus, cette exigence a le pouvoir de démontrer votre croyance en votre relation, ce qui est la clef de son émergence future.
Si vous demandez ou souhaitez des choses mais avez peur d’être rejeté, cette peur n’est que le produit de la vision négative que vous avez de votre relation, et particulièrement de votre partenaire. « Il/elle dit toujours « non ».. », « C’est un/une menteur/euse ». Pourquoi va-t-il/elle dire non ? Pourquoi le pensez-vous ? Et même si il/elle dit non, cela insinue t-il un manque d’amour ? Bien sûr que non !Si vous avez de telles pensées, n’accusez pas votre partenaire mais chercher à comprendre pourquoi vous dire « vrai » lui est difficile voire impossible. Peut-être que votre méthode d’expression (bouderie, menace, chantage) n’est pas bonne ;
L’orgueil n’a pas de place en l’amour, si vous n'arrivez pas à communiquer vos désirs de manière explicite, vous démontrez un manque de confiance en vous, donc un amour pas très sincère de part et d’autre. Beaucoup de couples ont des relations muettes, ou un des partenaires attend sagement que l’autre lui apporte la vie rêvée. Ce partenaire doit deviner leurs souhaits, instiguer toute action dans les moindre détails du scénario rêvé. Ce type de relation est voué à l’échec.
Oubliez : « Il/elle sait ce que je veux » ; demandez, participez, parlez ! Si vous n’y arrivez pas, réapprenez à croire en vous et en votre partenaire. Réapprenez à croire en votre relation. La foi déplace des montagnes et sans foi ne vous y méprenez pas, ça ne marchera pas. La timidité ça se soigne, surtout par l’effort de s’exprimer oralement. L’envie de ne pas être demandeur n’est que le reflet d’un inconfort intérieur et cela se soigne par la décision de faire jusqu'à ce que ca devienne naturelle ce que votre égo et vos peur vous empêchent de faire.

Soyez productifs et actifs, femmes et hommes. Tuez vos silences !
Par Olivier N’da

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oliviernda 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte