Magazine

avant-première: Duplicity

Publié le 20 mars 2009 par Kinoo
avant-première: Duplicity
Cinq après s’être aimés et insultés dans Closer, Entres Adultes Consentants, Julia Roberts et Clive Owen refont équipe dans Duplicity. Réalisé par Tony Gilroy, remarqué l’an passé avec son premier long-métrage Michael Clayton, le film est une comédie romantique très inspirée sur fond d’espionnage industriel. Alors que les deux multinationales pour qui ils travaillent se livrent une guerre sans merci dans la course au lancement d’un produit miraculeux, Claire et Ray décident de s’associer pour monter un coup et décrocher le jackpot au  nez de leurs employeurs. Mais quand l’amour s’en mêle, tout devient évidemment plus compliqué. Scénariste sur Jason Bourne, le talent de Tony Gilroy pour mettre en scène les scénarios complexes et bien ficelés n’est plus à prouver. Doté de multiples retournements de situations et de coups d’éclat, Duplicity peut dérouter par moment, surtout au détour de quelques longueurs recalcitrantes. Mais le suspense et l’excitation de ce jeu du chat et de la souris sont parfaitement dosés et mêlés à une bonne part de glamour hollywoodien.
avant-première: Duplicity
Un côté glamour indéniable assuré par les prestations enjouées de Julia Roberts (qui se fait trop rare ces derniers temps) convaincante et séduisante, et de Clive Owen abonné aux rôles d’espions dont le charme et la classe font des étincelles. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne à merveille. Ils se livrent à des performances détendues et on suit leurs manigances avec un plaisir certain. Les seconds rôles incarnés par Paul Giamatti et Tom Wilskinson, dans la peau des présidents des multinationales belliqueuses, s’en sortent avec les honneurs et inaugurent le film avec une scène de bagarre en slowmotion de quasi anthologie. Avec une partition de James Newton Howard exotique et jazzy,  Duplicity possède le charme et rappelle les films comme Thomas Crown. Efficace et divertissant, Duplicity ne révolutionnera pas le genre mais on n’en demandait pas tant après tout.
Sortie en Salles le 25.O3.O9
Ma rencontre avec Clive Owen: ici

avant-première: Duplicity

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Kinoo 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte