Magazine

Grey’s anatomy : 5.18 Stand by me

Publié le 23 mars 2009 par Tao

Oui, il faut y croire. Comme quoi rien n’est jamais perdu, car oui je me remets à aimer Grey’s anatomy. J’en suis le premier surpris.

Izzie a un cancer et Cristina tente de l’aider. Leur relation est touchante car elles n’ont jamais été amies et si elle n’est pas très bonnes avec les sentiments, Cristina fait de son mieux et elle se révèle au fond être une bonne amie pour Izzie. La façon dont elle lâche le morceau à Karev et Bailey était magnifique et en même temps si typique de Cristina. Le ton dans sa voix est plein d’émotion. Tout le monde est maintenant au courant et c’est mieux ainsi. Finalement, on n’aurait pas eu toute cette histoire avec Denny je pense qu’on aurait eu une vraie bonne intrigue car la série se rattrape drôlement bien sur le coup. J’ai même senti de l’émotion sur la fin quand Cristina annonce à Izzie qu’elle l’a dit à Alex. Par contre le gros truc tarte à la crème qui me déplait, c’est de voir que Derek est le seul à pouvoir la sauver. C’est exagéré et trop mélodramatique. D’un côté, c’est un bon plan car ça va recentrer les intrigues et les personnages autour d’un événement. Mais c’est trop écrit, ça sent trop l’intrigue uniquement là pour le season finale, même si on prépare cela depuis longtemps. L’héroïne atteinte d’une maladie incurable sauvée par le beau médecin plein d’incertitude. On se croirait dans un mauvais téléfilm d’après midi si on y regarde bien. De plus, cette hypothèse ruine la possibilité de voir Izzie mourir. Comment pourrait elle mourir si Sheperd l’opère ? A moins qu’on ne veuille vraiment enfoncer le personnage dans le trou pour la saison 6. Mais là j’en doute. Et je ne pense pas seulement à Sheperd mais aussi à Alex, à George. Ça ferait revenir la série à stade déprimant. Mais si on veut aussi se débarrasser de George, la mort d’Izzie serait un bon moyen de le faire fuir. Elle est toujours censée être sa meilleure amie, non ?

A propos de George, il est enfin de retour avec une vraie intrigue pas trop moche en compagnie de Meredith et du psychodrame des internes. C’était amusant de répéter le schéma des premières saisons mais avec une autre perspective. C’est bon aussi de voir que les internes ont une vraie vie à côté de leur existence de fantômes du Seattle Grace.

J’ai été amusé par les petites randonnées dans les bois pour aller voir Derek. Le trio improbable, Derek, Callie, Hunt était rafraîchissant et nous montre combien le casting de Grey a évolué en 5 ans. Et le théorie de Bailey a au sujet d’un serial killer était à mourir de rire. S’il y a bien un personnage que j’aime de façon constante dans la série, c’est bien Bailey qui a su dépasser son statut de nazi /tyran.

Retour également du cas médical spectaculaire. Celui ci nous avait manqué mais ça fait du bien de voir la série évoluer et ne plus trop abuser de ces patients “ extraordinaires ” avec la tumeur géante, le serpent dans le pénis ou je ne sais plus trop quoi. Derek étant absent, Mark joue au médecin rock star en pratiquant une greffe de visage. Le patient était touchant mais je retiens surtout le maquillage vraiment bien fait de la “ tête de monstre ”. La relation entre Sloane et Lexi continue de progresser et seuls les internes semblent s’en préoccuper. Aura t’on même jamais une conversation entre Meredith et Lexi à ce sujet ? D’un autre côté, ce ne serait pas la première fois qu’une interne couche avec un supérieur donc autant ne pas en faire une affaire d’état. C’est tellement courant dans cet hôpital.

Cristina passe aussi à un autre stade en ayant sa première chirurgie en solo. Elle représente bien le chirurgien distant envers son patient. L’important étant qu’elle soit un bon médecin, même si un sourire et une parole réconfortante ne serait pas de trop. J’ai été content de revoir un visage familier, celui de la mère de Lane dans Gilmore girls. On ne la voit pas beaucoup mais ça fait du bien de la voir dans un rôle différent que la chrétienne intégriste.

Bilan : On y arrive et d’ici la fin de saison, je pense qu’on pourra vraiment avoir du grand Grey’s anatomy. C’est dommage d’avoir perdu son temps car on a désormais un bon niveau et des bonnes intrigues. La fin de la saison se recentre donc autour d’Izzie mais aussi de le futur de la relation entre Derek et Meredith. C’est intéressant car le froid qu’il y a aujourd’hui entre eux est plus mature. Ce ne sont plus des petites disputes adolescentes. Mais je pense que cette fois, on ne peut plus vraiment reculer et les faire rompre n’apporterait rien, sauf si on passe vraiment à autre chose. Mais là il ne faudrait pas trop y compter. Ça me fait tout drôle de dire du bien de la série, c’est aussi un soulagement après une saison 5 qui commençait sérieusement à me faire remettre en question mon engagement auprès de la série.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte