Magazine

Chaud business

Publié le 23 mars 2009 par Cyrilboyer
photo license creative commons by-nc-nd, by The Pack

La chronique d’aujourd’hui est consacrée à un nouveau belgicisme : manger chaud. En effet, nos voisins et amis d’outre Ardennes font une distinction importante au niveau du repas, qui pourra vous surprendre si vous proposez à des collègues du plat pays de vous accompagner au restaurant pour le déjeuner. Il y a ceux qui mangent chaud le soir. Sous-entendu, pas à midi, où ils se contentent de tartines.
C’est presque une règle de vie, comme la circoncision chez les Juifs ou le repos dominical pour les chrétiens : « Deux fois par jour, chaud tu ne mangeras ». Si tu manges chaud le soir, alors ça ne sert à rien de faire pareil à midi. Et vice versa, car il existe également des sujets du roi Albert qui préfèrent profiter de la cantine à midi pour se contenter d’un « tartines - soupe » le soir. Bon, maintenant, il est rare de rencontrer de vrais orthodoxes, et le Belge s’accommode assez bien d’entorses à son hygiène de vie, surtout qu’il y a des plats bonus, style filet américain ou pèche au thon, qui sont froids (et même cru pour le premier) mais se mangent avec des frites, chaudes évidemment.

Corollaire : lorsque tu récupères le PC portable de ton collègue flamand, dont le clavier a servi de set de table pendant 18 mois, n’oublie pas de le retourner et de bien le secouer pour faire tomber les miettes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyrilboyer 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte