Magazine

Les Joies de la Patterne.

Publié le 23 mars 2009 par Henrymichel

La Patterne, c’est la représentation mentale que je me fais de ma Friendlist.

Lorsque je modifie mon statut sur Facebook, ou émets un message général, je cible inconsciemment mon message à ce Grand Tout que représente ma Friendlist.
Durant les 30 secondes pendant lesquelles je rédige mon statut, je n’ai bien sûr pas le temps de passer au filtre de chacun de mes amis la pertinence de mon message. Pour éviter cette étape laborieuse, je confronte mentalement mon message à la réaction de la Patterne.

Qu’est-ce que la Patterne ?
La Patterne est la somme de toutes les personnes qui composent votre friendlist. J’allais écrire « la somme de tous vos amis », mais ce serait faux, car je ne connais personne dont la friendlist Facebook est uniquement composée d’amis ou de très proches. C’est d’ailleurs grâce à ces « corps étrangers », ni tout à fait amis ni tout à fait inconnus, que votre Patterne prend tout son charme.

La Patterne est donc un monstre imaginaire et unique, difforme, fusion de tous vos relatifs.
Elle porte un petit peu de votre sang (cousins, frères, famille) mais vous avez déjà fait l’amour avec (ex, ami). Elle est juive non pratiquante, catholique et musulmane. Les blagues religieuses seront donc à prendre avec pincettes. Mais étant également athée, évitez de bigoter. Elle ne sait pas que vous avez pris plusieurs kilos en 3 ans, et pourtant vous voit tous les jours. Elle râle globalement sur Sarkozy, mais le soutient également. Elle est beaucoup de gauche, beaucoup de droite. Elle a des gouts de chiotte en musique, mais si un bon morceau est à écouter, c’est la Patterne qui finira par vous le conseiller.

La Patterne est un animal autonome dont les limites sont redéfinies chaque jour, au fil de vos modifications de Friendlist.

Les limites de la Patterne.

Une seule personne peut colorer à elle seule votre Patterne, comme une seule goutte de peinture noire dans un lac de peinture blanche. Par exemple, la première introduction de quelqu’un du boulot dans votre friendlist la bouleversera complètement. La dimension intime donnée à voir est un beau cadeau à votre nouvel ami, à qui vous attribuez un certain gage de confiance, mais la Patterne perdra en intimité. Que vous le vouliez ou non, vous retiendrez un petit peu la laisse lors de vos prochains messages, ou prochaines publications de photos.

Il y a même des amis a priori inoffensifs qui bloquent complètement votre Patterne pour les messages à venir, et que vous devriez purement et simplement retirer de votre friendlist, pour jouir à nouveau d’une Patterne avec laquelle vous vous sentez à l’aise, et dans les bras poilus de laquelle vous pouvez sauter.

Par exemple, quelqu’un à qui vous devez un petit peu de sous. Pas trop (sinon il ne serait pas dans votre friendlist), mais juste assez pour que vous y pensiez tout le temps. Les conséquences sur vos publications : vous ne pouvez plus parler des achats que vous faites. Exit les « De retour de l’Apple Store, j’ai fait un massacre ». Maintenant que Facebook permet les commentaires de statuts, vous n’aimeriez pas que toute votre frendlist puisse lire «sympa l’apple store, mais n’oublie pas que tu me dois 350€, gars ,merci… ».
Autre perturbateurs de Patternes connus : vos ex, vos parents, vos supérieurs hiérarchiques, certains membres de votre famille, certains boulets ayant le mail ou la rumeur faciles. Vous pouvez, dans les commentaires, y aller de votre illustration.

Dans le futur, des Patternopeuthes.

Oui, dans le futur, quand les réseaux sociaux se seront vraiment généralisés et auront pris une place prédominante, il y aura des patternopeuthes qui analyseront votre friendlist et vous diront d’où viennent la plupart de vos malaises, du manque de dynamisme sur votre page Facebook, ou la baisse des demandes de contacts.
Lorsque quand  moi-même j’ai pu ressentir des malaises dans l’update de statuts, ou une sensation de flottement depuis quelques semaines sur Facebook, c’était du à l’ajout de nouveaux friends dans ma Patterne, en soi fort sympathiques, mais qui me connaissait d’une période parisienne et étudiante durant laquelle j’étais fort intellectuel, et aux yeux desquels ils me semblait alors impossible de briser le mythe en postant ” Faux témoignange de Loana LOL” ou “Ce soir, la nouvelle star ou battlestar galactica ?”. Une sorte d’épine dans le pied, qui fait un bien fou quand on l’enlève.

La Patterne et vous.

Si aucun de vos amis ne vous connait dans votre globalité, il y a de force chance pour que cela soit le cas de votre Patterne. Etant le cumul de vos représentations sociales, vous ne pouvez que très difficilement lui mentir ou sortir du grand bullshit. Plus la Patterne est grosse et ancienne, moins le mensonge y a de place. Votre seule marge pour créer du rêve viendra de votre réalité elle-même, ou de petit clignotants sociaux que vous agiterez d’un jour à l’autre, peu vérifiables, ou assez anodins pour qu’on ne vous conteste pas.

Essayez de dresser le portrait de votre Patterne. Est-elle plutôt française ? Plutôt parisienne ? A quel point l’aimez-vous ? Pouvez-vous plaisanter de tout avec elle ? Vous-a-t-elle déjà vue nu ?

Je me suis prêté à cet exercice et dressé les caractéristiques de ma Patterne. Comme des calques que l’on superpose un à un, les profils de chacun de votre friendlist définissent ce visage universel, celui de la Patterne. Et ce visage s’est avéré être le mien, à peu de choses près, dans tous mes paradoxes religieux, sentimentaux, culturels, géographiques.

Ainsi quand le matin au réveil nous lançons des statuts sur Facebook, ce n’est pas à la collectivité que nous portons ces messages, mais avant tout à nous-même. Un grand « Nous » silencieux et dissimulé dans cette multitude.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • joies de la douche

    De la douche et pas du bain!!Dans le bain je m'ennuie,quand je lis un magazine au bout de 3pages il est trempé,quant au lecteur dvd ou à l'ordinateur n'en... Lire la suite

    Par  Cesarine
    CONSO, MODE
  • Nicole Richie et Christina Aguilera partagent les joies de la maternité

    Agrandir l'image Finies les fêtes endiablées jusqu'au milieu de la nuit pour les deux copines Nicole Richie et Christina Aguilera. Maintenant, elles goûtent... Lire la suite

    Par  Benjamin Tolman
    PEOPLE
  • Les joies de l’auto-stop

    joies l’auto-stop

    La route 64 aux États-Unis n’est rien d’autre qu’une ennuyante autoroute de 3.743 km que nous empruntons aujourd’hui entre Taos et Farmington au Nouveau-Mexique. Lire la suite

    Par  Julieng
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • Beyoncé et les joies du mariage

    Agrandir l'image Beyoncé s’est mariée secrètement en avril 2008 avec Jay-Z. La belle ne voulait pas en faire tout un plat et se concentrer sur son «engagement»... Lire la suite

    Par  Benjamin Tolman
    PEOPLE
  • 233° Les joies de la privatisation

    On avait pu admirer la vague de déraillements meurtriers des chemins de fer anglais à la suite de la privatisation de British Railways. Lire la suite

    Par  Jacques De Brethmas
    SOCIÉTÉ
  • Robin Gibb et les joies de la paternité !

    Staying Alive A 59 ans, Robin vient, encore une fois, de connaître les grandes joies de la paternité. Cette fois, la mère n’est pas Dwina, l’épouse bisexuelle d... Lire la suite

    Par  Chantal Doumont
    PEOPLE
  • Les joies du sud de la France

    J'ai profité d'une escapade de quelques jours dans le sud de la France pour relancer la mécanique d'écriture du nouveau tome des aventures de Will dont vous... Lire la suite

    Par  Willb77
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Henrymichel 747 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte