Magazine

Ma sélection du Tournoi 2009

Publié le 23 mars 2009 par Pierre Salviac

Arriטre : Delon Armitage (Angleterre)

Je le choisis de prיfיrence א l’arriטre gallois Lee Byrne qui est pourtant יpatant. Mais Armitage prיsente un potentiel exceptionnel. Formי א Nice, mais laissי de cפtי par les sיlectionneurs des יquipes nationales de jeunes au prיtexte qu’il יtait trop lיger, il a pris de la densitי le jeune Armitage. Il y a du Blanco dans ce joueur. Il va falloir maintenant le dיmontrer. Mais dans ce Tournoi il a donnי un peu de talent א une יquipe d’Angleterre qui n’en est pas riche.

Ailier : Maxime Medard (France)

Je le mets lא parce que la place d’arriטre est prise. Mais je suis persuadי que c’est en 15 que se situe son avenir international. En attendant, il a prouvי dans ce Tournoi qu’il avait de la classe א revendre. Et mיrite amplement sa sיlection dans mon "Hall of Fame"

Centre : Ricky Flutey (Angleterre)

Il est insaisissable. Ce nיo-zיlandais, dיguisי en Anglais, a יclaboussי de toute sa classe ce Tournoi 2009 au poste de centre. En le recrutant Brive a fait une trטs bonne pioche. En le "nationalisant" l’Angleterre a mis du super dans son moteur.

Centre : Brian O’Driscoll (Irlande)

Il est revenu א un bon niveau international. L’Irlande a retrouvי son chasseur d’essais. Il entre dans l’histoire comme capitaine d’une sיlection irlandaise qui gagne le Grand Chelem aprטs 61 ans d’attente.

Ailier : Shane Williams (Galles)

Moins en vue que d’habitude. Mais il a une telle marge d’avance sur ses concurrents ! Un danger permanent. La dיmonstration que dans ce "Chabalrugby" les petits gabarits ont toujours leur place. Et que les יmotions viennent d’eux.

Ouvreur : Ronan O’Gara (Irlande)

C’est quand il a יtי absent pendant 10 minutes (carton jaune contre l’Italie) qu’on s’est rendu compte א quel point il manquait dans le dispositif irlandais. Contre Galles, en fin de match, il rיussit le drop de la gagne qui fait entrer son יquipe d’Irlande dans l’histoire du Tournoi avec ce Grand Chelem attendu depuis 1948. En plus, il s’est offert le record de points marquיs par un joueur dans l’histoire du Tournoi.

Mךlיe : Mike Phillips (Galles)

Aucun demi de mךlיe m’a vraiment impressionnי pendant ce Tournoi 2009. Mais Phillips, moins convaincant que l’annיe derniטre, a quand mךme dיmontrי qu’il יtait au-dessus du lot. Sa capacitי א pיnיtrer dans l’axe en font un danger permanent.

Troisiטme ligne centre : Jamie Heaslip (Irlande)

C’est la rיvיlation de ce Tournoi. Il a fait des misטres aux franחais. Il sait tout faire. Il y a de la graine de Zinzan Brooke dans ce joueur. Devra confirmer ce bon Tournoi. En attendant il a pris sa part dans le triomphe irlandais, c’est indיniable.

Troisiטme ligne aile : Thierry Dussautoir (France)

Exemplaire. Au sommet de son art. Indispensable tant il est rיgulier dans ses performances. La France a de la chance de le compter dans ses rangs. Les britanniques, qui l’ont baptisי le "Black Destroyer", le respectent. Il le mיrite.

Troisiטme ligne aile Martyn Williams (Galles)

Chaque saison on le croit au bout du rouleau et chaque Tournoi il se rappelle א notre bon souvenir. Jamais battu. Toujours au feu. Indispensable א l’יquipe de Galles. Il est le poumon de sa sיlection. Et reste une valeur sur du Tournoi.

Deuxiטme Ligne : Paul O’Connor (Irlande)

Le Boss. Le prototype mךme du deuxiטme ligne exceptionnel. Il maמtrise toute la technique du poste. Il n’a pas de concurrent א sa mesure dans le Tournoi. L’Irlande lui doit beaucoup.

Deuxiטme Ligne : Simon Shaw (Angleterre)

Le retour du vיtיran (36 ans) a redonnי de l’יquilibre au charriot anglais qui boitait bas. A dיmontrי que les ans n’avaient pas de prise sur sa carcasse de colosse. Sir Johnson a eu raison de le rappeler. Il est encore le meilleur א son poste aprטs O’Connor. Les franחais en ont fait les frais א Twickenham.

Pilier droit : John Hayes (Irlande)

Le grand pilier droit irlandais est toujours efficace. Les annיes passent mais lui ne trיpasse pas. Au contraire, dans ce Tournoi, il a montrי que la relטve n’יtait pas arrivיe.

Talonneur : Dimitri Szarzewsky (France)

J’ai bien aimי son dynamisme. Sa disponibilitי dans le jeu. Son charisme de leader. Incontestablement le meilleur talonneur de ce Tournoi. Il a franchi un cap.

Pilier gauche : Gethin Jenkins (Galles)

Un physique de dיbutant. C’est lui qui avait empךchי l’Irlande de rיussir le Grand Chelem א Cardiff en 2005 en marquant sur contre l’essai de la victoire galloise. Il est toujours le meilleur א son poste parce que, solide en mךlיe fermיe, il a une lecture de jeu exceptionnelle pour un pilier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte