Magazine

Science et croyances

Publié le 24 mars 2009 par Raymond Viger

Odile Clerc

(Agence Science-Presse) - Depuis des millénaires, vampires, loups-garous, buveurs de sang, morts-vivants hantent nos esprits. Au Moyen-Âge, on y croyait dur comme fer, car les mythes et légendes se fondent sur certaines histoires vraies qui font encore frémir…. Légende, mythe, folie? La science a aujourd’hui son idée sur la question.

Pâleur mortelle

La porphyrie est une maladie congénitale du sang diagnostiquée seulement au 19e siècle. Selon les cas, les symptômes varient: maux de ventre insoutenables, pâleur cadavérique, troubles psychiatriques, craquement et saignement de la peau, coloration rouge des urines, des yeux et de la dentition, gonflement de la lèvre supérieure laissant apparaître des dents déformées… La panoplie du parfait petit vampire!

Loup-garou ou lycanthrope?

Autant un vampire est facile à reconnaître, autant le loup-garou est indétectable ! Sauf lors d’une nuit de pleine lune! Si vous croisez votre voisin assoiffé de sang, galopant à quatre pattes et hurlant à la lune, il y a de fortes chances que ce soit un loup-garou! Appelez aussitôt le 911. Aujourd’hui, la lycanthropie est une maladie bien diagnostiquée en psychiatrie. Vieille comme le monde, elle était déjà connue au 7e siècle. Le patient atteint de cette maladie croit vraiment qu’il se transforme en loup. Pour autant, c’est une personne très bien adaptée à sa vie quotidienne…

Un p’tit cou de rouge, bon sang !

Il n’y a pas que les vampires qui s’adonnent à la dégustation de sang frais humain. En 1992, le psychologue américain Richard Noll a identifié cette maladie fétichiste sous le nom de Syndrome de Renfield en référence au personnage du roman «Dracula» de Bram Stoker qui s’abreuvait de sang d’animaux vivants… Certains, comme Gilles de Rais au 14e siècle ou la comtesse Erzsébet Bathory au 15e ont fait bien pire, ils buvaient, voire se prélassaient, dans le sang de leurs victimes. Et glou et glou et glou…

Cadavres exquis

À quoi reconnaît-on un vrai vampire? Son cadavre ne se décompose pas. Un vrai mort-vivant ! Bien que très rare, ce phénomène de non-putréfaction existe bel et bien. Dans certaines conditions – absence d’oxygène en pleine terre, méthane dans le corps, etc.- le cadavre reste frais comme une rose!

Malgré tous les traitements de la science moderne, vampires, loups-garous et morts-vivants sont indestructibles. Ils reviennent chaque année dans la nuit du 31 octobre pour troquer des frissons contre des bonbons. Méfiez-vous, la nuit approche…



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte