Magazine

on ne dit pas...

Publié le 23 mars 2009 par Pjjp44
Monsieur le directeur des ressources humaines s'habillait avant en chef du personnel, mais c'était ...avant que l'on n'exige des artifices aux mots de tous les jours, des faux culries heu! au sens physique du terme! de la lang de blois, de la norme iso à s'en mettre plein le dos et alentours. Monsieur le surveillant général de son poste d'observation préféré , d'un regard vif et circulaire détaillait sa cour de collège dans ses coins les plus reculés en se disant dans sa barbe- collier socialiste: "R.A.S." La retraite est passée par ici et même si on ne sait plus si elle repassera par là, son jeune collègue qui officie maintenant se fait appeller conseiller d'éducation- Ah dame, c'est sur qu'il y a des parents qui auraient besoin de conseil et ptêt même de s'asseoir quelques heures dans la classe pour un recyclage des fondamentaux éducatifs chez le professeur des écoles beaucoup plus chic que l'instit mais ptêt moins poétique...La femme de ménage des transports du littoral est devenue technicienne de surface, l'aspect technique est toujours appréciable et valorisant mais sans vouloir faire sa mauvaise langue de sable, on peut voir que sur son bulletin de salaire la particule a dû lui coûter quelques augmentations de salaire- on ne peut pas tout avoir en même temps non plus... . Etrange et intéressant monde de l'esbrouffe ou les aveugles sont devenus non voyants - le mongolien, trisomique 21 et le gourou heu... coach. On dirait bien qu'au fur et à mesure où le monde du travail et l'environnement social , urbain... ressemblent de plus en plus à une jungle impitoyable où il serait de bon ton de marcher avec délicatesse sur son voisin . La place au baratin -formulé- est devenue prépondérante. Avis aux ados "turbulents, on ne dit plus prison mais: epm- comme établissement pénitentiaire pour mineur, avec ses miradors, ses matons, et ses grilles ça ressemblerait presque à la taule mais non! faut pas se tromper et d'ailleurs voyez bien la différence on ne s'y suicide pas on y meurt juste parfois d'un arrêt du coeur. Et tout va très bien merci dans le nouveau langage aseptisé, le politiquement correct- alors qu'il faudrait chercher longtemps avant d'en trouver justement un -politique- qui soit correct...Allez! il est temps maintenant de faire nos gammes et pour la peine veuillez noter que: on ne dit pas: adéquation mais: y a -t-il des questions? - on ne dit pas: cd rom mais: ce sont des gens du voyage- on ne dit pas c'est homogène mais: cet inverti dérange, on ne dit pas dégats des eaux mais plutôt: des marins, on ne dit pas c'est alligator mais: c'est mouloud qui a raison, on ne dit pas: des lieux propices mais: des WC, on ne dit pas: faire semblant mais apartheid, on ne dit pas: il manque de calcium mais : il a un dégât des eaux, on ne dit pas: javellisé mais: j'ai lu, on ne dit pas: incarcéré mais: un bus bondé, on ne dit pas: j'obtempère mais: ton papa travaille dans quoi? , pon ne dit pas: le processus de paix est enclanché mais: je vais lâher une caisse, on ne dit pas les avantages abolis mais: les couilles de basile, on ne dit pas: l'idole des jeunes mais: johnny trempe sa tartine, on ne dit pas: paques au balcon mais: sur la terrasse aussi, on ne dit pas: un soupire mais: le cours de l'euro a baissé, on ne dit pas: il habite à l'ile Maurice mais: Maurice habite près de tourcoing, on ne dit pas: il fait des courbettes, mais: ce prof est nul, on ne dit pas: un poète mais: un klaxon, on ne dit pas: Calcutta mais: quelle chance tu as, on ne dit pas l'état de grâce mais: Monaco, on ne dit pas: pendaisons simultanées mais ensemble à cordes, on ne dit pas: un conquistador mais: un imbécile narcissique, on ne dit pas: se faire frapper par un vieillard, mais: prendre un coup de vieux, on ne dit pas: il s'est élevé à la force du poignet mais: c'est un branleur, enfin on ne dit pas: mine de rien mais: gisement épuisé...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte