Magazine

Please Welcome Bossquito, l’homme hybride aux milles facettes.

Publié le 23 mars 2009 par Naya

Please Welcome Bossquito, l’homme hybride aux milles facettes.


Bossquito est un artiste nantais, un exilé du Nord de la France, une région qu’il aime particulièrement. Il évolue depuis maintenant plusieurs années dans le monde de la création et ce, dans toutes les formes possibles. Artiste polyvalent et passionné, agréable au contact (puisque la team Orbits le connaît bien), voulez-vous donc applaudir chaleureusement l’ami Bossquito, au travers d’une interview libre d’esprit et libre de droit !

1) Présente toi un peu rapidement?Qui es tu, que fais-tu ?

Je m’appelle Maxime Bosc et mon avatar pour la création c’est Bossquito. J’ai 25 ans, et ça fait maintenant plus de 15 ans que j’essaie de m’exprimer à travers plusieurs médias et médiums, images animées ou couleurs fixes, tout me donne envie de m’investir. Du coup en clair de la peinture à l’huile, de la vidéo, de la radio, un peu de chansonnette, un peu de son et beaucoup d’amour, héhé !

n649974301_810456_9360

2) Tes influences? Aussi larges que possibles si possible : musiques, films, bouquins, persos célèbres, émotions, éléments, ce que tu veux…

Alors si on doit remonter un peu, mon père m’a fait écouté du Pink Floyd, Mike Oldfield, The Rolling stones jeune, puis j’ai dérivé depuis la découverte d’Amon Tobin il y a de ça 5 ans je crois, d’Aphex Twin en profondeur plus récemment. Donc vers des musiques compliquées, abstraites, des paysages de l’hyperespace. Mais voilà j’ai toujours adoré la musique, qu’elle soit dub, et roots (yeah man) qu’elle soit oldies, hip hop, rock … elle berce tous les moments que j’aime passer.

J’ai une certaine attirance pour le côté surréaliste des choses, et dans mes peintures où l’on peut retrouver l’influence de Francis Bacon, Dali, Miro, mais je suis également un grand naïf, mélangé , mixé, c’est pesé ! Et je peux trouver un pont avec mes tentatives de vjing, avec la peinture, parce que je l’envisage comme un collage d’images, de mouvements, avec des répétitions et des échos de couleurs et de formes.

Pour les bouquins, Bass Culture, un parfait bouquin qui retrace l’histoire du reggae depuis le tout début des soundsystem, en film ou autre au hasard bim bam le festin nu, requiem for a parano !
Moebius, et sa faculté à imaginer des univers d’un ailleurs biomorphe et shift. avec qui j’anime triangle, à qui je dois pas mal de découvertes musicales (NDLR: c’était pas nécéssaire !)

Enfinça pourrait durer… alors pour faire simple many many stuff ! good vibes !


3) Pourquoi autant de médias ? (peintures, VJ, Vidéo, graphisme, même un peu de son parfois…) Besoin de communiquer? Besoin de créer ? Pourquoi ?

Vla la bonne question, pourquoi tant ? Humm why not ? Parce que je cultive les liens html à fond, les choses me paraissent juste naturelles, il faut que je les sorte, que j’en fasse quelque chose, oui de mes émotions je parle. Après voilà clairement je ne cherche pas à rester exclusif, pour pouvoir tester de multiples expériences. Je suis persuadé que comme ça, je garderai ma virginité créatrice. Comprend qui veut, comprend qui peut.

Quelques peintures du Monsieur :

n649974301_741973_22
n649974301_741971_9391
n649974301_741973_22


4) parles nous un peu de ton actu steuplait.

Deux dates de Vjing de prévu, le 1er avril au pôle étudiant avec Alexander Tucker, un mec qui fait de la folk psyché, et le 16 mai à Façon Maison, avec un groupe d’impro jazz. Du bon, je commence doucement on verra bien.

Sinon bientôt une retransmission vidéo entière des deux live de Lena et Krhonos des 1an de triangle sur le vlipp.fr, une plate-forme wbe tv participative que j’ai créé avec l’association dans laquelle je travaille, Dipp, une asso audiovisuelle nantaise.

Tu viens d’ailleurs de faire un set VJ dans un concert il y a quelques jours. Racontes un peu comment ça c’est passé…

J’ai joué hier au Live Factory, après Idem et Vuneny de chez Jarring Effects. Y’avait plus grand monde dans le public, mais bon ça m’a permis un entrainement, un constat mitigé donc, mais je reste serein.


5) C’est quoi du VJ recycling d’abord ?
Comment ça marche? Pourquoi recycler de l’image?

Alors pour retracer ma démarche, j’utilise des images d’archives, d’artistes libres de droits ou presque, pour créer des clips vidéos sur des musiques qui me touchent.
C’est une façon de redonner une vie en mouvement à ces images, à les éclairer dans un objet audiovisuel original, soit opérant en Picture Cutting, très rapide, presque épileptique ou laissant couler les samples vidéos. Je recycle la vidéo, car la texture des images me plaît.

Je me sers donc de différents logiciels, un peu de VVVV, qui permet de balancer de la vidéo 3D en temps réel, un logiciel de perchés, qui fonctionne tout en vecteurs (NDLR : et libre de droit, en téléchargement ici). Beaucoup de montage vidéo, Final Cut et Premiere, Resolume pour le Vjing, et mes images viennent principalement d’archive.org et ubu.com.

Je travaille d’autres sets, des boucles originelles d’environnements naturels lancées dans un ordre aléatoire, simple et sur un concept de symétrie et une superposition aux couleurs d’automne…


Quelques vidéos VJ recycling de Bossquito :

Quelques images créées par Bossquito via VVVV:

n649974301_479769_2433

n649974301_479772_8172

6) beaucoup de couleurs très vives dans tes peintures et tes dessins.. . D’où te provient cette envie de produire des couleurs aussi vives voire saturées et psychées? Une vision de la vie? Des influences?

Bah j’en sais rien, je kiffe les couleurs, mais j’aime la nostalgie du noir et blanc, j’aime les spirales, je suis le « ao » dans le mot tchao, et pis c’est tout !

Sérieusement je crois que ça vient de tout l’intérêt auquel je porte à l’esthétique des années 70, l’éclat du soleil sur les choses et le côté hallucinant d’aujourd’hui, qui permet de faire des choses de fou comme de la projection vidéo, vous imaginez ça, drôle de siècle…
7) un mot à rajouter? une pensée à offrir pour les lecteurs d’ici-orbits?

« C’est bigamie que d’aimer et de rêver. » Oscar Wilde

Merci de m’avoir interviewé virtuellement, c’était un plaisir.
Yo. Que vive Orbits ! Que vive Triangle !


retrouvez Bossquito un peu partout sur la toile, l’homme se dit être un hippie 2.0 :

Son Myspace : http://www.myspace.com/boss_quito
Sa Chaîne youtube pour retrouver toutes ses créa videos : http://fr.youtube.com/user/BossQuito
Son compte Deezer et ses sons qu’il aime :http://www.lastfm.fr/user/Bossquitoo
Son blog de peinture : http://bossquitopeintures.blogspot.com/
Son émission de radio IDM electronica : http://ww.prun.net/triangle
Son Myspace Chansonettes : http://www.myspace.com/odilonroton
Sa chaîne Dailymotion : http://www.dailymotion.com/bossquito
Son blog de perceptions musicales : http://perceptconcept.blogspot.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Naya 45 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte