Magazine

Tchao Darcos et bien le bonjour au ministre mystère

Publié le 24 mars 2009 par Forrestgump54
Ce matin, sur Europe 1 comme dans La Tribune, le départ de Xavier Darcos de la rue Grenelle a été clairement évoqué. Pour aller où? Pour être remplacé par qui? Les paris sont ouverts. Xavier Darcos est sur le point de quitter le ministère de l’Education. Il ne fallait pas être d’une grande perspicacité pour sentir venir l’heure de son départ de la rue de Grenelle. Sa façon de se tenir à bonne distance de la réforme du lycée et de celle de l’université pour laisser monter seuls au front Valérie Pécresse et Richard Descoings était déjà un signe. Et ce matin, au micro d’Europe 1, c’est donc le très médiatique patron de Sciences po qui a officialisé les choses, à sa manière. Quand en toute fin d’émission Jean-Pierre Elkabbach lui a demandé qui portera la réforme du lycée puisque, en septembre, Xavier Darcos pourrait bien être « ministre d’autre chose », Descoings n’a même pas tiqué : « Il faut un grand politique qui a un poids électoral très fort parce que tout va se décider sur les arbitrages budgétaires comme souvent. » Non content de confirmer le départ imminent de Darcos, le patron de la petite entreprise Sciences po en a profité pour faire taire les rumeurs sur ses propres velléités… Cependant, dans l'interview qu'il a accordée à La Tribune, publiée ce matin, ledit Darcos se montre beaucoup moins direct. Le message n’en est pourtant pas moins clair : « Si le Président de la République veut que je poursuive ma tâche au ministère de l’Education nationale, je le ferai avec enthousiasme. Dans le cas contraire, je laisserai à mon successeur une réforme déjà très avancée. » Quitter la rue de Grenelle mais pour aller où ? Xavier Darcos se verrait bien poser ses valises place Vendôme et succéder ainsi à Rachida Dati appelée à quitter son poste pour cause d’élections européennes. D’après L’Express, l'Elysée serait plutôt pour. Reste une autre question : qui le remplacerait ? Pressenti pendant un moment, Richard Descoings a, on l'a vu, décliné l’offre ce matin. C’est peut-être donc du côté des « poids lourds » de la droite, dont Le Figaro croit voir venir le retour au gouvernement, qu’il faut regarder. Jean-Pierre Raffarin, en fin spécialiste du rugby, ne se verrait pas replonger dans la mêlée. Philippe Séguin, lui, ne serait pas contre l’idée de redevenir ministre. Il a d’ailleurs rencontré Nicolas Sarkozy récemment. Mais à l’Education nationale, ça paraît improbable. Quant à Alain Juppé, son retour aux affaires est quasiment acquis, mais il devrait se faire à la Défense… Morano ? Allègre ? Sarkozy osera-t-il ?Philippe MARX - Agir ! Réagir !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte