Magazine

Pompes à chaleur : Les moins performantes exclues du crédit d’impôt

Publié le 24 mars 2009 par Greg85

Pompes à chaleur : Les moins performantes exclues du crédit d’impôt Depuis le 1er janvier 2009, les PAC (pompes à chaleur) air/air ne sont plus éligibles au crédit d’impôt. Ces pompes à chaleur aérothermiques sont onéreuses, difficiles à amortir, et ont l’inconvénient majeur de voir leur rendement s’effondrer dès que les températures extérieures baissent.

Les autres pompes à chaleur (dont les technologies eau /eau et air /eau) bénéficient maintenant d’un crédit d’impôt de 40% (contre 50% auparavant) sur l’achat du matériel dans la limite de 16000 €. La pompe à chaleur doit avoir un COP (Coefficient de Performance Energétique) supérieur ou égal à 3,3 ce qui signifie que la pompe a chaleur produit 3,3 kWh de chauffage pour 1 kWh d’électricité consommée.


Le crédit d'impôt concerne aussi bien les propriétaires occupants que les locataires et il vient d’être étendu aux propriétaires bailleurs. Il est valable pour l’équipement d’un logement neuf ou ancien à condition que ce logement soit « une habitation principale » (les résidences secondaires sont exclues). Le crédit d’impôt s'applique au coût TTC de la pompe à chaleur hors main d'oeuvre (pose), mais, pour en bénéficier, il faut produire une facture unique incluant matériel +pose.


A noter : Ce crédit d’impôt chute à 25% à compter du 1er janvier 2010.


Pour en savoir plus sur les pompes à chaleur :

- Le site de l’Association Française pour les Pompes à Chaleur www.afpac.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg85 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte