Magazine

Budget de Louviers : l'heure est-elle vraiment à la fête ? Par Michel Doucet

Publié le 24 mars 2009 par Gezale
« Le maire se plaint de ce que nous n’ayons pas fait de contreproposition lors du débat budgétaire ! Nous en ferons lors du vote du budget en toute connaissance des chiffres réels.
Car, encore faudrait il qu’il ait lui-même fait des propositions au cours de ce même débat ou jusqu’à la fin il a dissimulé ses intentions n’annonçant que cinq minutes avant la fin de la séance l’augmentation de 9% des taux d’imposition.
Pire encore, dans le document préparatoire il a annoncé des chiffres faux prétendant ainsi que le budget 2009 avait été préparé sur la base d’un montant de recettes égal à 23,5 millions…alors que nous découvrons dans le document officiel qu’elles s’élèvent à 24,4 millions…les 900 000 euros de différence représentant à 100 000 euros près le montant de la progression des contributions directes ! Evidemment si nous avions eu les vrais chiffres il nous aurait été aisé d’estimer le niveau de l’augmentation…ce qu’il voulait à tout prix éviter !
Ce débat était donc « pipé « !
Comme est pipé le compte administratif 2008 qui ne ressort, avec un maigre excédent, que parce que l’exercice 2008 s’est traduit par le plus faible montant de dépenses d’équipement de la décennie, ne représentant que 55% des inscriptions budgétaires, alors que dans le même temps la totalité des emprunts votés a été tirée. Avec 2 660 000 euros d’emprunt Franck marin a ainsi financé 2 192 000 euros de dépenses d’équipement…et un excédent purement comptable ! Un véritable tour de passe-passe…Je note que c’est la première fois en dix ans que l’emprunt de la ville excède le montant de ses dépenses d’équipement.
Enfin j’observe que, comme nous le disions, les sommes inscrites en cessions de patrimoine (2 094 000 euros au BP 2008) n’ont été que très partiellement réalisées puisque seulement 972 000 euros ont été encaissés à ce titre. Pour autant nous constatons au budget 2009 que le maire a suivi nos « conseils » sur la communication dont le budget a été amputé de 300 000 euros…comme quoi, malgré ses sarcasmes, Franck Martin nous donne raison…
Par contre, le budget « Fêtes » est, pour sa part, augmenté de 100 000 euros…l’heure est elle vraiment à faire la fête alors que la facture, pour chaque ménage lovérien, résultant de la décision du maire d’augmenter les impôts de 9% s’élèvera à plus de 80 euros sur la seule taxe d’habitation ? »
Michel Doucet
conseiller municipal (PS)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte