Magazine

La peau sèche

Publié le 24 mars 2009 par Marieclaude

La peau sèche ou déshydratée est celle qui manque d'humidité, tout simplement. Elle provoque une sensation désagréable de tiraillement et de rugosité. Ce problème peut toucher à peu près tout le monde, à tout âge, à des degrés divers. En langage médical, on utilise le terme xérose.

Les problèmes de sécheresse de la peau varient selon les parties du corps. En effet, l'état de la peau dépend de nombreux facteurs comme sa structure, la quantité de glandes sudoripares et sébacées qui s'y trouvent ou l'exposition aux éléments extérieurs.

Aussi, la peau peut devenir déshydratée quelles que soient ses caractéristiques génétiques : épaisse ou fine, sensible ou pas, réactives ou non. Même une personne à la peau grasse peut avoir la peau sèche à certains moments ou à certains endroits du corps.

Mentionnons qu'une peau sèche rend les rides plus apparentes, mais qu'elle n'a pas d'incidence sur leur formation. Les rides sont essentiellement causées par le vieillissement de la peau attribuable à l'âge ou au soleil. À ce sujet, consulter notre fiche Vieillissement de la peau.

Causes

La plupart du temps, la peau s'assèche temporairement lorsque l'humidité ambiante n'est pas suffisante, par exemple, quand le climat est sec ou le chauffage intérieur excessif. Ainsi, souvent, l'hiver la peau s'assèche sur l'ensemble du corps et les mains deviennent gercées.

La peau pourrait se comparer aux tissus « haute technologie » utilisés pour les activités de plein air. Sans être totalement imperméable, elle ne laisse pratiquement rien la pénétrer, tout en permettant à l'humidité de s'en échapper. Mais plus l'air ambiant est sec, plus il absorbe l'humidité dégagée par la peau, et plus la peau s'assèche. Il est cependant normal et souhaitable qu'une certaine évaporation de l'eau contenue dans la peau se produise de façon constante, afin d'assurer notamment le maintien de la température corporelle.

D'autres facteurs peuvent assécher la peau. Par exemple, les bains à l'eau chaude, qui dissolvent le sébum, l'usage fréquent de savons ou une exposition excessive au soleil ou au vent (pour en connaître d'autres, voir la section Facteurs de risque). Ces facteurs viennent altérer la couche protectrice naturelle de la peau (voir l'encadré ci-dessous).

Une couche protectrice à préserver

Si nous regardions au microscope notre enveloppe corporelle, nous verrions à sa surface un mince film protecteur composé d'un mélange de substances grasses et d'eau. Les matières grasses proviennent du sébum, produit par les glandes sébacées logées dans la peau. Le sébum lubrifie la peau, lui donne sa souplesse et la protège de la sécheresse tout comme de l'excès d'humidité. L'eau, quant à elle, est produite par les glandes sudoripares. Lorsque cette barrière protectrice naturelle est altérée, la peau s'assèche. Le rôle des crèmes et des lotions hydratantes est justement de recréer cette barrière protectrice, en plus de réhydrater l'épiderme.

Quand consulter?

  • S'il y a des rougeurs.
  • Si la peau réagit à des produits.
  • Si les crèmes hydratantes ne règlent pas le problème.

Une peau très sèche peut révéler une carence alimentaire, une allergie, une maladie cutanée (comme l'ichtyose, l'eczéma ou le psoriasis) ou un autre problème de santé (par exemple, l'hypothyroïdie). C'est pourquoi il est important de consulter un médecin si le problème persiste.

Symptômes

  • Une sensation de peau « tendue », surtout après la douche, le bain ou une séance de natation, car une peau sèche perd de son élasticité.
  • Une peau plus rugueuse que soyeuse.
  • Des démangeaisons.
  • De la desquamation.
  • De fines craquelures.
  • Parfois, des fissures plus profondes qui peuvent saigner.

Personnes à risque

  • Avec l'âge, la peau tend à être plus sèche, car les glandes sébacées sont moins actives. Cela dit, l'effet de l'âge serait plus présent chez les femmes que chez les hommes. La peau des femmes tend progressivement à s'assécher à partir de la ménopause, tandis que celle des hommes reste, dans bien des cas, normale pratiquement toute leur vie.

Facteurs de risque

Ces facteurs contribuent à assécher la peau

  • Les températures très froides, car l'humidité se fait alors plus rare. Souvent, les problèmes de peau s'accentuent durant l'hiver.
  • Un climat chaud et sec. Dans les régions désertiques, où les très fortes chaleurs font descendre l'humidité à moins de 10 %, la peau peut se dessécher rapidement.
  • Le vent.
  • Le soleil. Source de chaleur, le soleil assèche la peau. Plus on s'y expose, plus la peau s'assèche. Les dommages du soleil ne se limitent pas à un assèchement des couches superficielles de la peau. Les rayons du soleil (UVA et UVB) contribuent aussi au vieillissement prématuré de la peau en affectant sa structure. Ils peuvent aussi causer le cancer de la peau.
  • Le chauffage des maisons en hiver, qui réduit l'humidité ambiante.
  • Les bains fréquents à l'eau chaude. Celle-ci dissout les substances grasses qui se trouvent à la surface de la peau.
  • Les séances régulières de natation, surtout en eau très chlorée.
  • Le contact fréquent de la peau avec des savons, des produits de nettoyage domestique, des produits de maquillage, du parfum. En ce qui concerne les savons, ceux qui contiennent de l'alcool sont les plus asséchants.
  • La déshydratation, en raison d'une consommation insuffisante de liquides ou d'une perte importante d'eau, qui peut se produire lors d'un épisode de diarrhée grave ou d'un exercice physique intense et soutenu.
  • L'alcool, en raison de son effet diurétique.
  • Certains médicaments, comme les diurétiques et les antihistaminiques

Prévention

Mesures de base pour prévenir la peau sèche

  • Maintenir un bon taux d'humidité dans la maison : se munir d’un humidificateur au besoin. Santé Canada recommande un taux d’humidité d’environ 50 % durant l'été, et 30 % durant l'hiver1. On peut mesurer le taux d’humidité à l’aide d’un hygromètre.
  • Boire suffisamment. On recommande habituellement de boire environ huit verres (deux litres) d’eau et de boissons variées (jus, bouillons, thé, café, etc.) chaque jour. Cette recommandation n'est pas basée sur des données scientifiques précises, mais elle sert de barème. En effet, cette quantité varie d'un individu à l'autre, dépendamment des activités et de l’alimentation. Par exemple, les personnes qui mangent beaucoup de fruits et de légumes comblent ainsi une partie de leurs besoins en eau. Selon la plupart des experts, cette quantité de liquide garantit à l'organisme l'hydratation dont il a besoin pour toutes ses fonctions, y compris l'entretien de la peau.
  • Éviter de consommer de grandes quantités de boissons et d’aliments contenant de la caféine. Un excès de caféine augmente l’élimination de liquide par l’urine (effet diurétique). Selon une synthèse d’études, on peut boire jusqu’à quatre tasses de café par jour sans effet diurétique8. Par contre, au-delà de cette quantité, l’effet diurétique apparaît. Évidemment, il faut aussi tenir compte des autres sources de caféine consommées durant la journée : le chocolat, le thé, les boissons gazeuses, les boissons énergétiques et la crème glacée au café, qui en contiennent en plus faibles quantités.
  • Porter des gants à l'extérieur par temps froid.
  • Se protéger du soleil, par exemple, en couvrant sa peau d’un vêtement léger ou en appliquant un écran solaire.
  • Pour les travaux ménagers, utiliser des savons peu asséchants (en crème, ou alors des huiles nettoyantes), ou porter des gants de caoutchouc.
  • Pour conserver une peau en santé, on conseille généralement de dormir suffisamment, de ne pas fumer et de bien gérer son stress.

Bains et douches

  • Éviter les bains et les douches à l’eau chaude. Préférer l’eau tiède et même un peu fraîche. Dans les périodes de grand froid, espacer les bains ou les douches. Limiter leur durée à un maximum d’une quinzaine de minutes. Ajouter une huile dans son bain contribue à moins assécher la peau.
  • Ne pas savonner inutilement les jambes et les bras. Après s’être lavé, s'essuyer en tapotant plutôt qu’en frottant.

Savons

  • Plusieurs savons détruisent le film naturel de gras et d’eau qui couvre la peau. La plupart des savons antibactériens et des produits parfumés ont aussi tendance à assécher la peau en raison de l’alcool qu’ils contiennent. Privilégier ceux qui contiennent des substances hydratantes, comme la glycérine ou le beurre de karité.
  • Les experts de la Clinique Mayo aux États-Unis recommandent d’éviter les savons et shampooings qui contiennent du lauryl-sulfate, un agent qui dissout les graisses7.

Crèmes hydratantes et parfums

  • Appliquer régulièrement et généreusement une crème hydratante sur tout le corps (idéalement, tout de suite après la douche ou le bain, pour retenir l'humidité). Appliquer une crème hydratante sur les mains plusieurs fois par jour, au besoin.
  • Éviter les parfums, qui assèchent la peau.

Traitements médicaux

Il n’existe pas de traitements médicaux pour rendre à la peau son hydratation naturelle. Habituellement, contrôler l’humidité ambiante, porter des gants en hiver et boire suffisamment d’eau contribuent à limiter le problème. Voir les mesures décrites dans la section Prévention.

L’utilisation régulière de crèmes ou de lotions hydratantes de bonne qualité permet aussi de contrer l’assèchement de la peau.

Pour la peau très sèche, le médecin suggère parfois des crèmes qui contiennent de l’acide lactique, avec ou sans urée. Ces crèmes peuvent provoquer des démangeaisons à l’application.

Lors d’un accès important d'assèchement avec rougeurs et démangeaisons, le médecin pourra prescrire un onguent à base de corticostéroïdes (hydrocortisone, bétamethasone ou triamcinolone) afin de soulager la démangeaison. Mais ces produits ne représentent qu’une solution temporaire. Il devrait donc investiguer les causes de ces symptômes, qui pourraient être attribuables à un problème de peau plus important.

Produits hydratants

L'application de crème ou de lotion hydratante est un moyen efficace pour réhydrater la peau. Elle redonne également à la peau sa douceur et son aspect lisse. Certains produits sont meilleurs que d’autres ou conviennent mieux à tel ou tel type de peau. Les dermatologues conviennent qu’un usage quotidien et continu permet d’améliorer l’hydratation de la peau et d’améliorer son effet protecteur naturel.

La composition des crèmes s’inspire de celle du film d’eau et de substances grasses qui recouvrent la peau naturellement. Les crèmes contiennent donc une partie aqueuse et une partie huileuse. En plus d’hydrater la peau, l’huile, d’origine animale ou végétale, empêche l’eau de s’évaporer. À l’eau et à l’huile, s’ajoute un émulsifiant - habituellement, de l’acide stéarique ou palmitique - qui permet d’obtenir une crème uniforme et stable. Certaines crèmes renferment, en petite quantité, des vitamines ou des extraits de plantes ayant des vertus hydratantes. On retrouve aussi des agents de conservation dans la plupart des produits.

Plus une crème est consistante, plus son contenu en substances grasses est élevé, et moins elle contient d’eau. La plupart des crèmes sur le marché sont de type légères, donc plus aqueuses que huileuses. Par conséquent, l’eau est souvent le premier ingrédient sur la liste. Le contenu en huile varie généralement entre 15 % et 30 %.

Comparativement aux crèmes, les lotions s’appliquent plus facilement, mais persistent moins longtemps sur la peau.

Pour le visage, on privilégie des produits encore plus légers, car la plupart des gras boucheraient les pores, causant des comédons ou des infections.

Mentionnons que le pH des produits hydratants et des savons est aussi important. Privilégier un pH neutre (pH=7) ou légèrement acide (pH<7), qui sont moins irritants6.

Un truc pour traiter les mains sèches

Avant de se coucher :
- Se laver les mains à l’eau froide.
- Appliquer de la vaseline sur les mains encore humides.
- Porter des gants de coton toute la nuit.
- Au matin, la peau est réhydratée.

À noter qu’il est faux de croire que les hydratants « entretiennent » le problème de la peau sèche. Au contraire, une peau mal soignée et trop longtemps déshydratée risque de dégénérer en problèmes plus sérieux (par exemple, une dermatite).

Un peu plus sur les ingrédients des produits hydratants
La composition des crèmes et des lotions hydratantes contribue à conserver l’hydratation de la peau2. Certains ingrédients sont issus de la phytothérapie traditionnelle; leur usage peut aussi reposer sur les données d’études menées à petite échelle par les fabricants.

  • Huile minérale. Tirée du pétrole, l'huile minérale permet une meilleure conservation des produits, tout en offrant une barrière contre l’évaporation de l’eau contenue dans la peau. Deux formes sont employées en petite quantité dans la fabrication des produits hydratants : la paraffine liquide et la gelée de pétrole (vaseline).
  • Lanoline. Graisse extraite du suint qui imprègne la laine du mouton et dont la composition est très voisine de celle du sébum humain.
  • Glycérol ou glycérine. Il s’agit de l’agent d'hydratation le plus couramment utilisé. Ce composé chimique, un alcool, est présent dans tous les gras. On le synthétise artificiellement pour l'inclure dans les produits hydratants, car cette substance « retient » l’eau. En plus d’hydrater, il agit comme lubrifiant et émollient.
  • Acide hyaluronique. Ce composant naturel du tissu conjonctif est synthétisé et fait maintenant partie de plusieurs produits, car il aurait la propriété de former sur la peau un film aqueux hydratant.
  • Acides alpha-hydroxy (ou AHA, pour alpha-hydroxy acids). L’acide lactique est un AHA couramment ajouté aux produits hydratants. Certains en renferment des concentrations pouvant aller jusqu’à 12 %. Il aide à la desquamation (élimination des cellules mortes) et au rétablissement de la peau sèche en raison de sa capacité à retenir l’eau3.
  • Urée. L’urée est issue de la dégradation des protéines. Sous forme synthétique, elle hydrate et adoucit la peau. Des crèmes contenant jusqu’à 10 % d’urée permettent de soulager la peau sèche liée aux troubles cutanés (eczéma, psoriasis, ichtyose, etc.).
  • Jojoba (huile de). Cette huile inodore et sans couleur agit comme émulsifiant en raison de l’acide palmitique qu’elle renferme. Elle pénètre la peau et on croit qu’elle contribuerait à lui redonner ses propriétés naturelles.
  • Amande (huile d’). Elle serait à la fois hydratante et émulsifiante.
  • Aloès. Le gel d'Aloe vera possèderait des propriétés hydratantes et curatives pour la peau, d’après quelques études. Mais attention, certaines personnes y sont allergiques. Consultez notre fiche Aloès.
  • Avoine. Cette céréale est utilisée depuis plus d'une centaine d'années comme ingrédient des préparations pour les soins du corps. On peut bénéficier de ses propriétés par des crèmes, mais aussi par des bains (consultez la fiche Avoine (psn) pour un mode d'emploi précis).
  • Karité (beurre de). Tiré d’une noix, qui pousse à l'état sauvage en Afrique de l’Ouest, le beurre de karité aurait des propriétés émollientes et hydratantes.
  • Miel (extrait de). Le miel possède des propriétés antibactériennes et antifongiques. Il se peut qu’il aide au rétablissement de la peau sèche.
  • Écran solaire. Très utile dans une lotion quotidienne, puisque même au cours des allées et venues courantes, on s’expose beaucoup au soleil. Choisir un SPF d'au moins 15.
  • Vitamine A. Cet antioxydant peut se présenter sous l'un ou l'autre des noms suivants : rétinol, acétate de rétinyle, linoléate de rétinyle ou palmitate de rétinyle. Selon plusieurs recherches récentes, la vitamine A est une des rares substances à pouvoir pénétrer jusqu’au derme et donc à agir en profondeur. Cependant, même si les produits en vente libre n’en contiennent qu’une portion infime, la vitamine A augmente la sensibilité de la peau aux rayons solaires. C’est pourquoi les crèmes qui en contiennent ont aussi un écran solaire.
  • Vitamine E. Également antioxydante, la vitamine E se retrouve dans de nombreux produits pour la peau et les lèvres parce qu’on lui prête des propriétés hydratantes. Elle offrirait une certaine protection contre les rayons UVB.

Bonne journée,

Marie claude

ref: passeport.santé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Promenade à cheval dans le domaine de Sèche Bouteille

    En Bourgogne, il y a du vin, mais il y a aussi des chambres d’hôtes. Et pour les passionnés d’équitation, une initiative innovante qui devrait plaire à de... Lire la suite

    Par  Ariane_
    CULTURE
  • Expresso sur la peau

    Jusqu'à présent, j'utilisais le marc de café comme fertilisant pour les plantes du jardin, sans savoir d'ailleurs si c'était très efficace. Mais depuis hier,... Lire la suite

    Par  Cherryplum
    ENVIRONNEMENT, SCIENCE & VIE
  • Couleur de peau : miel

    est une BD belge (si,si!) écrite et dessinée par Jung coréen d'origine, adopté en walonnie... Peut-être l'aviez vous deviné, c'est l'histoire de sa vie qu'il... Lire la suite

    Par  Elgade
    A CLASSER
  • Peau de chat en Suisse

    Nous vous en avions déjà parlé et nous avions relayé le combat lancé par Tomi Tomek et son amie Elisabeth Djordjevic pour dénoncer le commerce des peaux de chat... Lire la suite

    Par  Julescoux
    SCIENCE & VIE
  • La peau douce

    Elle : Très bon film dans l’atmosphère parisienne des années 60. Jean Dessailly, en mari infidèle, révèle sa maladresse et sa timidité vis à vis des femmes. Il... Lire la suite

    Par  Lauravanelcoytte
    POÉSIE, TALENTS
  • Couleur de peau : miel

    BD d'intérêt général pour les adoptés, adopteurs ou les ayant cotoyé de près un adopté !Pour en savoir plus cliquer ici ! Encore une idée pour le Papa Noël !!! Lire la suite

    Par  Moushette
    A CLASSER
  • La Peau - Curzio Malaparte

    La Pelle Traduction : René Novella Moins dense que le magistral "Kaputt", dédié à la fin d'une certaine Europe, "La Peau" traite du débarquement de l'armée... Lire la suite

    Par  Woland
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte