Magazine Internet

Installation serveur NAT-PMP sous FreeBSD

Publié le 24 mars 2009 par Nicolargo

MiniUPnP est une implémentation libre du protocole NAT-PMP. Développé par Apple, ce successeur de UPnP IGD permet de configurer automatique et à la demande des applications des règles de NAT sur votre routeur d'accès. Free vient d'ajouter cette fonction sur le firmware des Freebox.

Nous allons voir dans ce billet comment fonctionne ce protocole et comment transformer votre routeur/firewall PF FreeBSD en un daemon NAT-PMP.

C'est quoi NAT-PMP ?

NAT-PMP est un protocole basée sur le protocole Bonjour. Ce dernier utilise des trames UDP sur le port 5351 qui sont envoyé vers l'adresse de la passerelle par défaut de votre réseau.

Il permettant à une application de:

  • récupérer son adresse IP publique (comment le PC va être vu sur Internet)
  • ajouter une règle de NAT PF (ou IPFW) sur le routeur

Si l'adresse publique de la passerelle par défaut change, une alerte au format multicast (adresse 224.0.0.1 sur le port 5351) sera envoyée sur le réseau. Elle contiendra en donnée la nouvelle adresse.

Installation du daemon sur FreeBSD

Le daemon en question s'appelle minipnpd et est présent dans les ports de FreeBSD (/usr/ports/net/miniupnpd).

L'installation est classique:

portinstall net/miniupnpd

Il faut également ajouter les règles suivantes dans votre fichier de configuration PF (/etc/pf.conf par défaut):

# NAT section
# UPnPd rdr anchor
rdr-anchor "miniupnpd"

# Rules section
# uPnPd rule anchor
anchor "miniupnpd"

puis relancer les règles PF:

pfctl -f /etc/pf.conf

et enfin ajouter la ligne suivante dans votre fichier /etc/rc.conf:

miniupnpd_enable="YES"

La configuration doit se faire par un fichier /usr/local/etc/miniupnpd.conf. Vous pouvez utiliser le template suivant (à adapter à votre réseau):

# WAN network interface
ext_ifname=em0
# if the WAN interface has several IP addresses, you
# can specify the one to use below
#ext_ip=

# there can be multiple listening ips for receiving SSDP traffic.
# the 1st IP is also used for UPnP Soap traffic.
listening_ip=192.168.0.254
port=5555

# bitrates reported by daemon in bits per second
bitrate_up=131072
bitrate_down=524288

# default presentation url is http address on port 80
#presentation_url=

# report system uptime instead of daemon uptime
system_uptime=yes

# notify interval in seconds default is 30 seconds.
#notify_interval=240

# log packets in pf
#packet_log=no

# uuid : generated by the install a new one can be created with
# uuidgen
uuid=%%UUID%%

# UPnP permission rules
# (allow|deny) (external port range) ip/mask (internal port range)
# A port range is <min port>-<max port> or <port> if there is only
# one port in the range.
# ip/mask format must be nn.nn.nn.nn/nn
allow 1024-65535 192.168.0.0/24 1024-65535
deny 0-65535 0.0.0.0/0 0-65535

Pour lancer le daemon, il faut lancer la commande suivante:

/usr/local/etc/rc.d/miniupnpd start

Pour tester

Le plus simple est d'utiliser une des applications compatibles UPnP (voir liste dans le Wiki) ou bien d'utiliser le client en ligne de commande miniupnpc (compilable sous Linux, BSD, Mac OS X et Windows...).

Conclusion

Bien sûr ce daemon peut présenter un trou de sécurité assez important (possibilité d'ajouter des règles sur votre Firewall), il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires sur les réseaux sensibles (notamment au niveau de la configuration de la section UPnP permission rules).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolargo 417 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine