Magazine

Le Forum Mondial de l’Eau a déçu par son manque de propositions concrètes

Publié le 24 mars 2009 par Veosearch

Après une semaine de débats, le 5e Forum mondial de l'eau s'est achevé, dimanche 22 mars à Istanbul, sur une déclaration politique jugée par beaucoup insuffisante face à l'urgence de la situation.


L’accès à l’eau n’est pas reconnu comme un « droit » mais seulement comme un « besoin ». Cela peut paraître jouer sur les mots mais cela a une influence palpable sur la mobilisation politique.
En effet, les recommandations et engagements formulés restent vagues : modifier la consommation de l'eau, en particulier dans l'agriculture ; lutter contre la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques ; nécessité de collecter et de traiter les eaux usées…

Mais la VeoTeam étant pour ne jamais céder au pessimisme, nous préférons ne pas nous attarder sur cette déception (sans pour autant lui enlever son importance) et vous présenter une initiative innovante, efficace et adaptée aux besoins des populations concernées.
Selon l’OMS, la seule solution valable aujourd’hui pour obtenir une eau potable est « la chloration ». Résultat, de nombreuses structures et organismes utilisent donc le chlore pour rendre l’eau potable. Mais la difficulté rencontrée par un nombre importants d’acteurs sur le terrain devient alors l’approvisionnement en chlore.
Pour répondre à ce problème, Antenna Technologies, une association spécialisée dans l’accès à l’eau potable et la lutte contre la malnutrition qui développe et diffuse des technologies locales, adaptées aux besoins des populations les plus démunies, a développé l’Antenna-Wata : un appareil compact simple et robuste permettant une production locale et autonome de chlore de manière extrêmement facile et surtout peu couteuse (200 euros le kit).

Comment ca marche ? Cet appareil fonctionne sur le principe de l’électrolyse de l’eau salée (25 g de sel par litre) et produit une solution de chlore actif concentrée à 6 g/l.
En une heure, l’appareil produit un litre de solution concentrée qui permet de « potabiliser » jusqu’à 4 000 litres d’eau.
En 10 heures, il permet donc de « potabiliser » 40 000 litres d’eau soit la quantité journalière nécessaire à une population de 2 600 personnes.
En 2 ans, l’Antenna-Wata a fait ses preuves. Il est utilisé à grande échelle avec succès dans un programme du PNUD en République Démocratique du Congo et a permis de réduire de moitié les maladies hydriques telles que le choléra. Des programmes sont en préparation au Niger, au Mali et au Burkina Faso.

- En savoir plus sur les actions d’Antenna Technologies et l'Antenna-Wata

Alix pour la VeoTeam


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Veosearch 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog