Magazine Autres sports

La vigile de Corus: Les fans sont pas contents.

Publié le 24 mars 2009 par Sixverges

Une excellente séquence mettant Ron Fournier encore une fois. De la grosse radio, cet homme est vraiment un professionnel…
On a eu droit à une certaine réflexion sur les huées de plus en plus persistantes au Centre Bell. La soirée s'est terminé avec une charge à fond de train de Ron contre 5-6 joueurs qui s'en colissent trop. Hilarant.
22h24:
Ron repasse le clip audio où l’on entend Bob déplorer les dites huées en prétextant que ce serait l’œuvre d’un petit groupe qui entraîne la masse. Selon Bob, « il se regrettable de le huer le Mark Streit par exemple ».
Ron revient et met tout de suite en doute les propos entendus. Il pense peut-être que Bob se trompe. Que ce n’est peut-être pas le fait d’un si petit groupe. On sent tout de suite que Ron passe un message aux auditeurs. Sans trop faire de flons-flons (comme JC le ferait), Ron appelle les gens à contredire Bob.
On revient aux appels et il est évident que les amateurs de la Flanelle poursuivent leur lente descente vers la dépression. On doit s’inquiéter du climat social québécois si les choses empirent.
On semble oublier que les huées entendues à l’endroit de Streit sont probablement destinées beaucoup plus à Bob (pour ne pas l’avoir garder) qu’à Streit lui-même. Les amateurs sont certainement moins tata que le CH semblent le croire. Ça prend plus qu’un département marketing agressif pour les mystifier.
Ron poursuit avec une longue mélopée sur les richissimes joueurs du Canadien (5 ou 6 à son avis) qui sont trop arrogants, trop flancs mou, trop lâches pour être à la hauteur des fans du Canadiens, c'est-à-dire aussi les auditeurs de Corus. Habile de la part de Ron. Il embarque tout le monde dans son indignation. Il réussit à convaincre ses auditeurs que ça va faire. Les joueurs du CH rient de nous.
Il termine finalement avec un commentaire tout à fait paternaliste sur le fait que le CH n'est pas à vendre. Que monsieur Gillett ne va pas nécessairement vendre. Que c'est complexe tout ça et qu'il ne faut pas paniquer. On panique pas, on salive. C'est presque aussi mauvais que Lance et compte. On aime ça.
Une autre belle soirée de radio AM gracieuseté de Ron.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines