Magazine

Les cheminées à l'éthanol peuvent être dangereuses pour la santé

Publié le 24 mars 2009 par Benjamin Tolman
flammes Agrandir l'image

Paru le 2009-03-24 12:38:00 | 42 lectures

France - La société Air Naturel met en garde contre la toxicité des cheminées à l’éthanol, cheminées de décoration.

Simples à utiliser et esthétiques dans une maison, les cheminées à l’éthanol sont très en vogue actuellement. En dehors des risques classiques de brûlures et d’incendie de toutes cheminées, elles contribuent aussi à accroître la pollution de l’air des maisons et le risque d’intoxication au monoxyde de carbone.
Les tests réalisés en laboratoire sur plusieurs modèles ont montré le risque réel de ces cheminées. Même dans un espace suffisamment ventilé, une quantité non négligeable de monoxyde de carbone est émise et augmente avec la durée d’utilisation. Elle serait suffisante pour engendrer maux de tête, nausées et vertiges chez l’utilisateur.
Les cheminées à l’éthanol dégagent aussi de l’oxyde d’azote, gaz très dangereux classé comme polluant préoccupant pour l’air intérieur et cancérogène même à très petite dose. Ce gaz agit particulièrement sur les poumons et peut provoquer difficultés respiratoires et crises d’asthme. Deux autres polluants ont été détectés : l’éthanal et l’acroléine, tous deux puissants irritants des voies respiratoires, de la peau et des yeux pour le second (l’éthanal est suspecté d’être cancérigène, l’acroléine a été utilisé comme gaz de combat lors de la Première Guerre mondiale).
Devant ce risque, des précautions sont à prendre : installer un détecteur de fumée pour se protéger des incendies, installer un détecteur de monoxyde de carbone pour éviter les intoxications, ventiler et purifier l’air intérieur avec un purificateur d’air pour éviter d’inhaler les substances et gaz toxiques.


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (4)

Par vicou
posté le 14 septembre à 18:10
Signaler un abus

Communiqués, Articles, Informations

Edition de la norme D35 - 386 - 22/07/2009

Norme française / Août 2009

Appareils fonctionnant à l'éthanol Exigences de sécurité et méthodes d'essai

Norme française homologuée par décision du Directeur Général d'AFNOR le 1er juillet 2009 pour prendre effet le 1er août 2009.

Cette norme définit les caractéristiques, les méthodes d'essai et le marquage des appareils, non raccordés à un conduit de fumée ou à un système d'évacuation des produits de combustion, fonctionnant à l'éthanol sous forme liquide ou gélifié. Elle s'applique à des appareils utilisés dans les locaux clos et couverts et à toutes les utilisations revendiquées.

Vous trouverez dans la newsletter n°4 des précisions sur cette norme et son application.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez nous contacter : - Mail : contact@safalc.org - Tel : +33 6 98 83 73 15

Vous pouvez également contacter l'AFNOR, éditeur et diffuseur de cette norme : 11, rue Francis de Pressensé - 93 571 La Plaine St Denis Cédex Tel : +33 1 41 62 80 00

Par celine8802
posté le 19 août à 14:41
Signaler un abus

J'utilise une cheminée à l'éthanol depuis bientôt un an et j'en suis entièrement satisfaite.

Je n'ai eu aucune installation à faire, vraiment très simple d'utilistation je l'ai posé à l'endroit souhaité et l'ai allumé.

Je la déplace d'ailleurs à volonté ( chambre, salon, terrasse c'est super sympa !!)

Ce sont des pièces très design et ça met une super ambiance, mes invités sont à chaque fois charmés.

La norme française est passée et on peut trouver toutes les informations souhaitées sur le site de la SAFALC ( syndicat où tout les fabricants sérieux sont adhérents), donc je pense que les polémiqueurs peuvent continuer à polémiquer (il y en a il faut bien qu'ils s'occupent hein.. lol ).

Vous ne devez d'ailleurs pas beaucoup sortir de chez vous et avoir les murs de votre maison blindée au béton ( échapement des voitures, ondes wi fi portable blu tooth, rayon du soleil, crotte de pigeon et j'en passe...il y a un moment où il faut savoir s'arrêtter sérieusement.).

Pour ma part j'ai acheté ma cheminée à paris dans le quinzième arrondissement chez ALFRA, rendez vous simplement chez des fabricants sérieux et connus.

Voila ;-)

Par loulou
posté le 15 juillet à 14:49
Signaler un abus

COUP DE GUEULE de la cheminée à l'éthanol !...

8 mois plus tard , après la polémique sur la cheminée à l'éthanol orchestrée par certain lobbys ( avec un peu de jugeotte on sait de qui cela émane )nous n'avons toujours pas eu accès aux résultats des tests effectués par ufc et les journalistes de tout poil qui ont balancés les cheminées à l'éthanol, en fait, c'est normal, puis qu'ils n'ont pas les résultats et qu'ils n'ont pas vérifier la véracité de leur propos ! c'était pour faire du papier ( et du business )à grand coup de titres sensationnels et racoleurs ! Ainsi ,la démonstration du grand brulé dans une émission qui a connu son record d'audience , nous connaissons les tenants et aboutissants... merci les médias, car votre témoin aux menottes cloquées s'était planté dans le dosage de l'éthanol( il s'est bien gardé de le dire, ça aurait foiré le spitch sensationnel !), il a mis 1,5 L au lieu de 1 L, et les clients devant leur télé ont retenu la cheminée à l'éthanol était dangereuse; le gars n'a pas lu la notice, c'est trop facile et surtout qu'il n'y a eu aucun démenti. Mais en temps de crise, ça fait aussi du bien de faire diversion, tiens on va prendre le truc tendance et le grillé, au moins le peuple ne pensera plus au salaire qu'il a toujours ! C'est prendre les gens pour des cons... Maintenant les clients attendent la norme ( qui se fait désirée ) mais qui ne changera pas grand chose, la plupart des fabricants ne vont pas la suivre et attendent une future norme Allemande et bientôt européenne. Cette norme française fera que le coût de la cheminée va flamber. Et pour les protagonistes de cette histoire brûlante qui voyait la bonne affaire commerciale de casser le marché pour faire place nette à la sortie de leur fameux bloc à l'éthanol normalisé ,et bien, leur bloc s'avère être un désastre en SAV, puisqu'ils ne savent pas les réparés et préfèrent rembourser leur client. Il y a toujours une justice !

Longue vie aux fabricants de cheminées à l'éthanol qui s'adapteront et qui feront d'abord attention à la sécurité de leur client avant de faire du business Avant de vouloir jouer dans la cour des grands, faut un minimum de cogito, on ne devient pas leader dans ce domaine en fichant le bordel dans les plates bandes des autres, c'est un métier avant tout et une façon de penser...

Par pier
posté le 14 juin à 23:46
Signaler un abus

Les cheminées au feu de bois sont toxiques pour la santé : Le bois de chauffage est-il vraiment écolo ? Enquête

* publié le 24 octobre 2008 dernière modification depuis 8 mois Vue 979 fois

C’est un rapport sur la combustion du bois et la qualité de l’air d’Atmo Rhône Alpes qui a allumé le feu. Le bois-énergie émettrait de nombreuses substances toxiques, dangereuses pour la santé mais aussi pour la qualité de l’air. Des assertions tempérées par les professionnels du bois qui préconisent avant tout un bon usage de cette énergie.

Fumer nuit gravement à la santé. Mais la fumée du bois aussi. C’est en tout cas ce qu’avance le rapport d’Atmo Rhône-Alpes* sur les risques sanitaires du bois-énergie. Selon le rapport, « plusieurs éléments factuels incitent à un encadrement de l’usage du bois-énergie, surtout dans le chauffage individuel, les émissions de polluants présentant des risques sanitaires élevés, plus importants qu’avec les autres combustibles ».

Résultat : une polémique très fumeuse qui échauffe la filière bois, notamment l’ADEME* et les industriels du secteur.

Il faut dire que le rapport est à charge contre l’énergie-bois. Outre les éléments dégagés normalement dans une combustion complète - CO2* et H2O* -, d’autres substances s’ajoutent en cas de combustion incomplète : monoxyde de carbone, suies, goudrons, charbon, COV, HAP, dioxines, furannes, etc. « Ces particules fines présentent un impact sur la santé, car elles ne sont pas retenues dans les narines et la gorge mais pénètrent profondément dans l’organisme jusqu’aux poumons puis dans le sang, explique même l’ITEBE* sur son site internet La fraction dite organique de ces particules ainsi que les suies sont réputées particulièrement nocives ». Evidemment, tout dépend du type de chauffage choisi : « entre la meilleure valeur (chaudière à condensation ÖKOFEN sur banc d’essai) et la moins bonne (cheminée ouverte), on passe de 20 g/GJ à 750 g/GJ », relativise l’ITEBE.

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte