Magazine

Envie de mettre des baffes?

Publié le 24 mars 2009 par Dagrouik

Je me demande si vous n'avez pas comme moi envie de mettre des baffes a ce genre d'individu qui fait la promotion du système de stock-options. Le site est édite par la société générale, et oui, les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait.

Envie de mettre des baffes?

D'ailleurs ce soir Sarkozy devrait prononcer un discours "social" il est en effet au plus bas dans les sondages et va nous refaire le coup de la campagne de 2007.

Ce système de rémunération simple et efficace comme celui des bonus et autres parachutes permet de récompenser des cadres mêmes quand ils font un travail de merde. C'est le cas du PDG de Valéo, qui doit toucher un airbag doré (concept étrange, ça doit faire mal). On a vu Parisot nous expliquer que tout cela n'était pas éthique, Minc qui craint que le parlement ne vote une loi (là c'est le comble: des élus qui votent, on marche sur la tête)... les séides du système néo-libéral ont peur on les comprend: On parle de restreindre un peu les bonus ou de mettre de l'éthique. Vous en concviendrez aisément, il n'y a là pas grand chose de très violent, pas de quoi ruiner une carrière de cadre de haut-vol. Vol étant pris ici au sens propre, ces bêtes là ne volent pas. On ne les voit pas encore s'envoler du haut des tours de la défense. Si jamais vous en entendez parler, faites moi signe.

Moi je propose quelque chose de plus simple, oui, de l'Ethique dans le comportement des entreprises, je m'explique:

Les salariés ordinaires ( ceux qui sont dans le bas de l'échelle, plus proche du 1 que du 300 dans l'échelle de rémunération) qui font un travail de merde sont licenciés pour faute grave. Dans ce cas, ils n'ont pas droit à l'indemnité de licenciement. Et il y a pire encore, le licenciement pour faute lourde:  Le salarié perd son droit aux indemnités de licenciement, de préavis, mais aussi tout droit à l'indemnité de congés payés et il doit quitter l'entreprise sur le champ.

La faute lourde peut être définie par l'intention du salarié de nuire à son employeur. C’est la faute la plus grave, dans l’échelle de gravité des fautes. Il en est notamment ainsi des comportements tels que la violence, les atteintes à la pudeur, sabotage, dénigrement, vol, divulgations de secrets de fabrications, faux et usages de faux, etc.
Les DRH de ce pays adorent dans certains cas fabriquer de fausses fautes lourde ou grave (ça m'est arrivé: ils ont du sortir le carnet de chèque pour éviter la correctionnelle) pour licencier des salariés sans payer un seul centime. On ne saurait leur suggérer que de regarder le comportement des ces cadres dirigeants de "haut-niveau" qui mettent les entreprises en vrac et font payer aux salariés leur turpitude... et de les licencier pour faute lourde sans indemnités. Ne serait-ce que pour leur faire gouter la potion qu'ils imposent aux autres, on commencera par ça et ensuite on pourrait envisager une forme moderne de ré-éducation par le travail !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog