Magazine

へそ

Publié le 24 mars 2009 par Goanna

へそEncore une fois, j’ai eu la surprise de voir que le site Goanna est toujours d’actualité, moi qui  hésite à le refaire cette année. Cette fois-ci ce sont les édition japonaises Sotech Sha qui utilise l’image du site Goanna pour une analyse des couleurs dans leur nouvel ouvrâge “The color psychology to increase business sales and Rules of Web
design”, de Miki Takasaka.

Dans son livre Miki Takasaka explique que la couleur détermine la première impression des produits, et que c’est aussi le cas de sites Web.  L’auteur a choisit 48 sites “à succès” et fait une description du secret marketing et commercial de la couleur. D’après l’éditeur, ce livre sera un bon guide pour les webdesigners débutants et en générale pour les personnes intéressées par le concept clé de la couleur de la commercialisation.

Sacré programme en perspective…mais uniquement en japonais et pour le marché du livre japonais.


sotechsha1

L’article est à voir ici et on m’a donné une traduction assé sommaire :
Une vive impression donnée par des teintes voisines produit un effet remarquable pour fixer notre regard.
L’assemblage des couleurs approchées qui fixer notre regard sur l’écran. Des teintes voisines sont des couleurs similaires.

Le plus souvent, des teintes voisines de ‘rouge’ sont le bordeaux et la garance.

Le rouge rempli cette page. En l’observant, la garance est utilisé dans le rayonnement solaire, et on voit le bordeaux au-dessous.

En effet, on peut fixer le regard forcement par l’assemblage des couleurs approchés comme le cas. En plus, on peut fixer le regard sur les choses de nature différentes (Dans ce cas-là, sur le perso vert). C’est à dire on peut conduire le regard.

C’ est pour cela que quiconque qui trouve le perso vert reçoit une vive impression. Soit les teintes voisines du rouge, soit le soleil couchant, ils sont vives et impressionant. Cependant, ce vivacité ne nous donne aucune impression vulgaire pour deux raison. Un est le mécanisme de ‘le point de fuite’, à savoir le perspective monofocale centrée.

Le mécanisme blanc qui fait le rouge élégant
Dans ce cas-là. Il existe un point invisible 3mm au-delà entre a et n. C’est comme le point de fuite dans un tracé. Grâce à ce point, s’harmonise n’importe quel écran.
Dans l’écran au-dessus, le point noir sur la tête de a fonctionne comme le point de départ du rayonnement. Mais c’est le pointe visible.
J’ose démontre le point pour vous expliquer mais ce serait plut élégant si il était invisible. L’autre technique pour donner l’impression élégant est ‘le blanc’. L’energie excesif de l’écran trop vive peut atténuer avec le petit ‘blanc’ comme le nuage ou le circle dans l’éclan.”

Ce qui est assé amusant c’est que je ne me souvient pas avoir pensé à un seul moment tout ce qui est dit dans cette analyse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Goanna 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog