Magazine

Chute des cours : la cote de Sarkozy stagne à 30 € « symboliques »

Publié le 24 mars 2009 par Lozsoc

La crise est décidément impitoyable et n’épargne personne. La cour d’appel d’Angers a en effet confirmé aujourd’hui sans grande surprise la condamnation d’un militant mayennais de gauche pour «offense au chef de l’Etat».

Le 29 juillet 2008, celui-ci avait brandi au passage du mini-président qui voulait faire le maximum une pancarte sobrement intitulée: « Casse toi pov’con ».

Vexé, le Leader Minimo avait saisi la justice, comme il en avait d’ailleurs pris l’habitude depuis son arrivée à l’Elysée. Trois mois plus tard, le tribunal correctionnel de Laval reconnaissait en termes délicatement choisis que le prévenu facétieux avait utilisé :

« […] la copie conforme servie à froid d’une réplique célèbre inspirée par un affront immédiat. »

Les juges du fond s’étaient donc démenés pour contenter à la fois l’illustre plaignant et le prévenu anonyme. L’offense était bien caractérisée, mais la justice avait finalement prononcé une peine symbolique de 30 € avec sursis.

Ce jugement a donc été confirmé en appel dans le courant de l’après-midi, ce qui équivaut en réalité à une relaxe implicite, compte tenu de la modicité de l’amende infligée, laquelle en plus ne sera jamais versée au Marquis de La Faillite !

Malgré la mansuétude malicieuse des magistrats, le prévenu a cependant décidé de se pourvoir en Cassation, avec, disons-le, très peu de chances de parvenir à une infirmation de l’arrêt de la Cour d’appel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lozsoc 44 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog