Magazine

Dites non à l’extinction des tortues olivâtres !

Publié le 24 mars 2009 par Greenpeacefrance

thousands-of-olive-ridley-turtLundi 23 mars 2009. L’entreprise indienne TATA a lancé la Nano, la voiture la moins chère au monde. Au même moment, Greenpeace décide d’envoyer un message fort à l’entreprise qui construit actuellement un port mettant en danger l’espèce, déjà menacée, des tortues olivâtres.

Chaque année, entre 200 000 et 500 000 tortues parcourent des milliers de kilomètres pour venir déposer leurs œufs sur les plages de Gahirmatha, situées sur la côte est. Ces plages se trouvent à seulement 12 kilomètres de la ville de Dharma qui abrite actuellement le gigantesque chantier d’un port sous l’égide de l’entreprise TATA.

TATA est une des plus grandes multinationales indiennes. A titre d’exemple, la compagnie vient de racheter les marques Land Rover et Jaguar. En Inde, sa réputation se ternie depuis quelques années, notamment sur le plan de la responsabilité sociale. Le chantier pharaonique du port de Dharma en est un parfait exemple.

Ce que demande Greenpeace
•   Qu’une étude fiable et indépendante soit menée afin d’évaluer l’impact et les risques environnementaux liés à la construction du port.
•   Que la construction du port soit suspendue durant toute la durée de l’étude.

Pour garantir aux tortues olivâtres la préservation de leur habitat naturel, cliquez ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte