Magazine

Thérèse Martin, dite Sainte Thérèse de Lisieux, dans ses ...

Publié le 24 mars 2009 par Perce-Neige
Thérèse Martin, dite Sainte Thérèse de Lisieux, dans ses manuscrits autobiographiques : "J'écoutais les bruits lointains. Le murmure du vent et même la musique indécise des soldats dont le son arrivait jusqu'à moi, mélancolisaient doucement mon coeur. La terre me semblait un lieu d'exil et le rêvais le ciel." Rien d'autre à dire, naturellement ! Tout cela laisse sans voix. Le "mélancolisaient" notamment... Et puis, plus loin : "Je n'avais pas assez d'yeux pour regarder." Ou encore : "Déjà, j'aimais les lointains." Effectivement, mais si proches, au fond !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Perce-Neige 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog