Magazine

Le soir où j'ai vu Isabelle Adjani *

Publié le 24 mars 2009 par Noalita
IMG_0118.JPG * comprenne qui pourra. Ces quelques mots à écrire après un commentaire lu à propos d'une note fort intéressante d'Olympe sur l'affiche pas très fine, d'une pièce de théâtre; un commentaire qui disait " je refuse de m'attifer comme une pute" mais aussi "je suis une personne, pas un sexe ambulant". Violent, j'ai pensé....j'essaye de comprendre, pourquoi moi je ne me ressens jamais comme un sexe ambulant quand je m'habille comme ça alors que d'autres femmes, comme moi, le vivent si différemment ?  Pute ? pute ! ce mot n'est même pas une injure pour moi, j'ai dû être putain dans une autre vie, je vois que ça. J'aime les putes, j'en avais déjà parlé Pareil que pour "enculé !!", comprends pas. M'en fout qu'on me traite d"enculée".... Si promis. Mais si tu me dis "vieille conne", là j'éclate en sanglot !!! Chacune ses limites...
Mais être habillé femme-femme n'a rien à voir avec être habillé sexy (comme une pute ?), c'est beaucoup plus simple. C'est juste tenter de trouver son point de grâce, celui où l'on se trouve super belle juste parce que l'on est une femme.  L'atteindre...parfois et se sentir libre dans un pays libre.
Pour les jours "sans", on peut toujours remettre ses converses et son vieux jean. ça le fait aussi, je trouve. Sauf quand on est une "vieille conne".
:)
*(2) Comment dire à une actrice qu'il faut qu'elle arrête de se faire des trucs au visage ?
Bonne soirée vous que j'embrasse !!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Noalita 663 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog