Magazine

Plaisir Coupable #1 : "Run" de Leona Lewis

Publié le 15 mars 2009 par Exnight
Ne perdons pas de temps. Je pourrais revenir sur ma décision et ce n'est pas mon genre. Donc, pour faire suite rapidement à ce post, voici mon premier plaisir coupable. J'ai pas mal hésité (il y en a tellement !) mais j'en ai finalement choisi un qui cristallise parfaitement l'état d'esprit de la rubrique.
D'abord parce que je vais parler d'une chanteuse issue de la télé-réalité. Ensuite parce que je vais vous parler d'une reprise. Enfin parce que je vais vous parler d'un slow bien baveux.
Cette chanteuse, c'est Leona Lewis, petite anglaise de 24 ans qui a accédé à gloire et fortune après sa victoire à l'émission de "télé-crochet réalité" The X Factor (mélange de Star Ac' et de Pop Star). C'est pas d'une classe folle mais on débute comme on peut...
Elle a quand même vendu plus de 6 millions de copies de son premier album SPIRIT dans le monde. Non que le chiffre des ventes soit corrélatif du talent mais, compte tenu des carrières assez minables de 95% de ses collègues (de télé-réalité musicale) dans le monde (américains et anglais en tête), on peut lui accorder le crédit d'un minimum de talent et/ou de charisme.
En tous les cas, sa voix - à la fois pure et puissante - est clairement à la hauteur. Avec le gratin de la production pop mondiale qui s'est empressé de lui écrire des chansons - des légendes The Runaways (Whitney Houston, Anastacia...), Walter Afanasieff (Mariah Carey...), Billy Steinberg (Cindy Lauper, Bangles...) ou Dallas Austin (TLC...) aux plus modernes Stargate (Rihanna, Ne-Yo, Beyonce...) ou Dr Luke (Britney Spears...) - SPIRIT est donc sans conteste un des meilleurs albums "pop" sorti depuis le début de la décennie.
Tout cela nous amène donc à "Run", la reprise du tube pop-rock de Snow Patrol datant de 2003. Dans sa version originale, cette chanson était déjà très puissante avec ce quelque chose de noir et de mélancolique. Ce qu'en fait Leona Lewis, c'est un pur moment de pop sans pour autant la dépouiller de son âme. Au contraire même : elle la fait revenir à son énergie la plus pure. Entre les cordes, les choeurs se fond ainsi la voix intense et bouleversante de Lewis qui a visiblement bien compris le sens profond de la chanson.
D'ailleurs, les membres de Snow Patrol - les auteurs de cette chanson - ont avoué eux-mêmes avoir été complètement bluffé par cette reprise.
Personnellement, j'adore profondément l'original. Mais la première fois que j'ai entendu la version de Lewis, j'ai craqué. Ca m'a ramené à ces premières fois où j'ai entendu le "I Will Always Love You" de Whitney Houston ou le "Without You" de Mariah Carey, elles-aussi des reprises qui ont su sortir l'émotion brute de chansons déjà fortes pour les rendre brillamment "pop".
D'ailleurs, Leona Lewis apparaît vraiment de plus en plus comme le chaînon manquant entre Whitney Houston et Mariah Carey...
Voilà, c'est fait. Un premier plaisir coupable. Un pur moment de pop qui vous donne des frissons et vous ramène aux slows de vos 15 ans. J'assume. Maintenant, ce serait bien de dire ce que vous en pensez SANS A PRIORI...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exnight 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte