Magazine

Autre | Platini s'en va en guerre

Publié le 26 mars 2009 par Dredge

Après deux ans à la tête de l'UEFA, Michel Platini se lance dans son premier véritable combat : l'instauration du fair-play financier.

Cette semaine s'annonce peut-être comme le point de départ d'une nouvelle ère pour le football professionnel, rongé par les excès d'un sport-business aujourd'hui en total inadéquation avec la crise économique actuelle.
Michel Platini, le président de l'Union européenne de football (UEFA), a annoncé de grands changements lors de son discours d'ouverture du 33e congrès ordinaire de l'UEFA, mercredi, à Copenhague.

Et trois chevaux de bataille semblent se dégager des vélléités du triple ballon d'or : la transparence des comptes, l'équité dans les compétitions européennes et la lutte contre les paris illégaux.
Création d'une brigade financière
Et la première mesure concrète isant à améliorer le fair-play financier ne s'est pas fait attendre. Le Comité exécutif de l'UEFA a en effet approuvé mardi la création d'un panel de contrôle financier des clubs, qui disposera d'un droit de regard sur les comptes des clubs participant aux compétitions organisées par l'instance européenne.
Cette brigade financière, dont les membres seront nommés dans les mois à venir, auront seulement un acès aux comptes des clubs et la possibilité de discréditer des licences accordées aux clubs par les fédérations.

Un premier pas néanmoins salué par les français, Frédéric Thiriez en tête :
"La création par l'UEFA d'un panel de contrôle financier des clubs est l'ébauche de la création d'une DNCG européenne, réclamée par la France depuis plusieurs années. Michel Platini l'avait promis, Michel Platini l'a fait ! C'est peut-être un petit pas pour l'UEFA, mais c'est un grand pas pour le football européen. Un pas en avant vers davantage de transparence et d'équité dans les compétitions".
Bernard Laporte, le secrétaire d'état français aux sports, n'a lui non plus caché son contentement : "Qu'un organe au sein de l'UEFA ait accès aux comptes des clubs, puisse procéder à des audits financiers et s'assurer du respect de tous les règlements, va dans le sens de l'amélioration de l'équité financières dans les compétitions européennes".
 
Vers une concurrence plus équilibrée
"Ce n'est qu'un premier pas, car nous étudierons avec vous et vos clubs des règles plus strictes pour garantir la régularité de nos compétitions. Nous agirons, car c'est une question d'éthique, une question de crédibilité et même une question de survie de notre sport" n'a pas caché Michel Platini aux représentants de chaque fédération.
L'UEFA étudie en ce moment toutes les possibilités, qui permettraient de diminuer le fossé existants entre les différentes formations engagés dans chaque compétition.
Si l'idée du Salary Cap semble abandonnée (elle ne permettrait pas aux petits clubs de rattraper leur retard), d'autres mesures pourraient quant à elle rencontrer plus de succès.
La mesure du pot commun, en vigueur dans le championnat de baseball nord américain (MLB), pourrait être de celles-ci. Appliqué au football européen, elle obligerait chaque équipe à investir dans une cagnotte reversé aux équipes les plus faibles à chaque fois que son coefficient (déterminé en fonction de ses résultats sportifs et de sa santé financière) n'est pas respecté. Chaque transfert élevé profiterait alors aux autres équipes du championnat concerné, qui récupereraient comme une dividende de la transaction.
L'avenir du football pourrait passer par la limitation du nombre de joueurs ou de contrats professionnels. L'UEFA réfléchirait actuellement à la possibilité de limiter les effectifs des clubs à 25 joueurs. Une mesure qui obligerait indirectement les grands clubs à limiter sa masse salariale et permettant aux autres clubs de bénéficier de plus d'attractivité, les grands joueurs ne pouvant pas s'entasser dans une même équipe.
Quoiqu'il en soit, des solutions existent, et Michel Platini semble aujourd'hui prêt à sauter le pas. Reste le plus difficile: convaincre les grands clubs que ces mesures sont indispensables pour la survie du football eu Europe. Et ce n'est pas gagné.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Dredge 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte