Magazine

perdue dans la nuit

Publié le 16 mars 2009 par Plouf
J'aime taire l'incertitude,
Et quand la nuit arrive,
Je ragarde la rive,
La mer, la foultitde.
Ces gens allongés,
Qui soudain se rhabillent
Leur peau le soleil maquille
Et les nouveaux arrivés!
La glacière,odeur de café,
Les pécheurs affairés,
Les galets encore chauds,
Oui je suis là, d'en haut.
Sur les vagues,la lune va briller
Demain on trouvera ton corps,
Pas loin tout près du port,
Le visage glacé, les membres tuméfiés.
On sera seuls, séparés,
Comme une autre nuit,
Si j'ai mangé le fruit,
Nos vies, comme éternité!

Powered by ScribeFire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte