Magazine

soyons sérieux avec ...IDIOCRACY

Publié le 28 mars 2009 par Newwavehooker

l'article du samedi. bon week end à tous, et bonne lecture !
Peut être n'avez vous jamais entendu parler de ce film satirique, et ce ne serait pas étonnant, tant la sortie de Idiocracy en 2006 a été discrète. D'habitude un film de la 20th Century Fox bénéficie dune sortie sur 2000 à 3000 cinémas aux USA, Idiocracy n'est sorti que sur 125 écrans. La Fox ne fit aucune publicité autour du film, pas de trailer, pas de pubs télé, pas d'affichage, rien.
Alors, de quoi parle ce film ? Idiocracy c'est l'histoire de Joe Bauers (Luke Wilson), un militaire sans ambition, américain moyen, sans attache familiale, qui, de ce fait, devient le parfait candidat pour une expérience l'armée.
Il sera maintenu dans un caisson en hibernation pendant 1 an pour une étude scientifique secrète du pentagone. Le cobaye "femelle" est une prostituée, Rita (Maya Rudoph). L'expérience tourne court car le responsable du projet se retrouve en prison pour des problèmes de mœurs, et les cobayes sont oubliés.
Ils se réveillent non pas 1an plus tard, mais 500 ans plus tard dans pays qu'ils ne reconnaissent plus.
Jusque là, la trame est assez fine et le comique repose simplement sur le principe de personnages projetés dans un autre univers (retour vers le futur, les visiteurs, elfe...). Mais en fait Idiocracy sous ses airs de comédie américaine débile se révèle un film d'anticipation bien plus effrayant qu'il n'y parait. Oubliez Blade Runner ou 1984, de pures fantaisie au regard du monde que nous propose Mike Judge (créateur de beavis et butthead) dans son film : la société est devenue la proie des marques et des multinationales, même l'eau a été remplacée par du Brawndo (sorte de Gatorade) sous prétexte que l'eau c'est ce qu'on met dans les toilettes pas ce qu'on doit boire.
La population est devenue abrutie, n'a plus de vocabulaire, se nourrit de junk food préparée dans des distributeurs, et passe sa vie devant la télé à regarder des programmes du type "oh my balls", ou l'on voit simplement un type se prendre un coup de pied dans l'entrejambe. Le Qi est tellement bas, que l'on ne sait plus recycler les déchets, que le président est un catcheur, et que l'histoire retient que Charlie Chaplin était un dictateur Nazi aux commandes de dinosaures. Bref, dans ce monde, Joe Bauers et le type le plus intelligent de la planète, mais pour ces habitants, avoir une élocution et un vocabulaire normal est synonyme de "gay".
Pourquoi la Fox à-t-elle volontairement écarté ce film du grand public ? Ce n'est pas la qualité de la comédie qui est à mettre en cause, car il y en a de bien pires qui passent sur les écrans. Mais il faut plutôt aller chercher du coté de ce qui fâche. Le film tape sur tous les travers de la société moderne, et sous couvert de comédie est un véritable message anti-corporation. Starbucks (devenus dans le film des salons où l'on se fait masturber), Carl's Junior, l'industrie des softdrinks, Fox News....une multitude de marques sont moquées et montrées sous leur jour le plus noir. C’est politiquement risqué pour la Fox et il y a peut être aussi la peur de montrer au public sa propre détérioration génétique, qui parait dans le film, inéluctable. Dans un pays très politiquement correct, montrer aux gens qu'ils deviennent des idiots n'était pour la Fox, finalement, pas une bonne idée. Par contrat, la production était tenue de sortir le film, mais ceci a été fait dans la plus stricte intimité.
Pour une fois un film de science fiction se base sur ce qui existe aujourd'hui, nos comportements et notre environnement, pour le faire évoluer à l'extrême de la bêtise. En regardant Idiocracy, et en voyant notre société en 2009, on se dit qu'on y arrive petit à petit. Regardez ce film, ensuite vous vous surprendrez de temps en temps, en écoutant quelqu'un parler ou en regardant la télé de dire : " ca commence â devenir Idiocracy".
On en est pas très loin, on préfère tous regarder un chien qui pète sur Youtube plutôt qu'un documentaire sur les ravages des changements climatique sur la planète, Arnold Schwarzenegger est gouverneur de l'état le plus riche des USA, les gens sont capables de croire qu'un "coca light plus" peut avoir des vertus thérapeutique car il contient des antioxydants (Brawndo contient des électrolytes) etc, etc, etc. Aujourd'hui on se laisse aller à la facilité, on se laisse petit à petit endormir par le marketing et le discours des marques et par l'image plutôt que le savoir. Vous verrez, on n’attendra certainement pas 2500 pour voir Idiocracy sous nos yeux. Etonnant aussi de noter aussi qu'on peut retrouver ce thème dans Wall E, on se demande si il n'aurait pas été un peu inspiré tellement le sujet est proche (le problème des ordures, les humains accrochés à leur fauteuil et la junk food), mais en bien plus polissé.
Quoi qu'il en soit, téléchargez ce film, regardez le, vous le trouverez certainement idiot, mais le message derrière est très intéressant et tellement proche au final de notre quotidien.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES