Magazine

Você é um rock roll suicide

Publié le 10 mars 2009 par Antoninomicorazon

Peut-être connaissez-vous ce film de Wes Anderson : The Aquatic Life ?

S’il y avait une palme du loufoque à attribuer à une œuvre cinématographique, c’est à coup sur à ce pastiche des explorations sous-marines de Cousteau - sur un rythme bédéïptique épatant - que je donnerai ma voix. Ici, tous les personnages ont leur part de grotesque, à commencer par Steve Zissou le protagoniste, mais il est un autre bonhomme qui vous suit tout le long de l’histoire : Pelé dos Santos. Il ne parle pas, semble un peu gauche, trimbale une guitare sèche sur l’épaule droite … Insignifiant.
Puis il se met à faire vibrer ses cordes (vocales comme en nylon) et alors que le film s’apaise, on se surprend à se laisser emporter. Les apparitions de Pelé sont des parenthèses impromptues mais essentielles, elles conditionnent largement l’immersion à laquelle nous invite le réalisateur, elles nous suspendent comme elles suspendent le film.

Ce Seu Jorge, puisqu’il s’agit de lui, réussit au final à nous revisiter du Bowie sur un ptit air de Bossa qui sied si bien à sa voix suave. Décalé ? Assurément.

Seu Jorge, son bonnet, sa guitare, ce fond jaune ...

logo deezer
Seu Jorge - Rock n’ Roll Suicide


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoninomicorazon 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog