Magazine

Alternative shopping

Publié le 05 avril 2009 par Magda


Halte à la malbouffe et aux étiquettes Made in Indonesia! (la photo est de Diane Ducruet)

Après la lecture de mon dernier billet, relatif à No logo de Naomi Klein,  vous, mes amis lecteurs, êtes venus poser cette même question : comment exercer son droit de consommateur, face aux entreprises qui utilisent les sweatshops?

N’oublions pas, en effet, que ce sont ces mêmes sociétés qui font pression sur les salaires de leurs cadres et de leurs employés, pour se tailler la part du lion, et nous mangent le cerveau à coup de branding effréné, jusqu’à recouvrir les espaces publics de leur publicité mensongère.

Consommer plus équitablement et de manière éthique, donc, ne s’impose pas que pour tranquilliser nos consciences d’ Occidentaux bien nourris. C’est ainsi que nous protègerons nos emplois, redonneront une vraie valeur à nos salaires, et défendront le droit à des espaces sans publicité : pour qu’un bus payé par nos impôts ressemble à un bus, et non à une affiche ambulante pour une crème Nivéa.

Je vous propose d’agir à notre petit niveau (quel autre choix a-t-on pour l’instant?). Créons une liste de toutes les idées que nous avons, dans notre vie quotidienne, pour consommer durablement, équitablement, écologiquement ou de façon éthique… mais sans se ruiner. Je vous propose d’ajouter toutes les idées que vous avez dans les commentaires ou par mail. Ainsi, je mettrai la liste à jour toute l’année et tout le monde pourra profiter des idées des Internautes!

Toutes les idées, même minuscules, sont les bienvenues. Evidemment, vous me ferez remarquer, à raison, que ces conseils vaudront surtout pour la classe moyenne (quand on est au RMI avec une famille à nourrir, on fait ce qu’on peut et c’est tout). Mais si toute la classe moyenne européenne faisait attention à ses achats, vous imaginez le changement?

Je commence avec une proposition!

MODE

- oublier les temples de la mode jetable comme H&M, Zara, etc. (ils utilisent les sweatshops) pour ne plus être habillée comme tout le monde et ressortir avec 20 articles à 14,99 euros pièce, que l’on finira par jeter le mois prochain.

- à la place, s’habiller dans les friperies pour trouver des articles très peu chers, uniques, et stylés (robes, manteaux, escarpins, ceintures, sacs et pulls). En plus, c’est écolo, puisqu’on donne une deuxième vie au vêtement. J’ai par exemple dans ma penderie, une robe en lamé divine que j’ai payée 5 euros chez Frip’Star à Paris (rue de la Verrerie dans le 4e). Je suis sortie au Baron avec, et je vous jure que toutes les têtes se retournaient, pensant que j’étais sapée par Nicolas Ghesquière lui-même.

- pour les baskets, s’offrir des Veja (équitables et vraiment super belles) ou des Le coq sportif (Made in France) coûte le même prix que de s’acheter des Nike ou des Adidas.

- les chaussettes Kindy, vraiment pas chères (5 euros la paire) sont totalement Made in France.

ALIMENTATION

prendre les produits Label Rouge que l’on trouve chez Leader Price ou Monoprix, pour le jambon, le saucisson, etc. c’est moins cher que d’acheter du Justin Bridou ou du Fleury-Michon, qui sont faits de manière désastreuse pour la santé (ajouts de sel, de conservateurs) et pour l’environnement. De toute façon, on a l’air bête avec des produits qui ont des noms aussi ridicules dans notre frigo. Imaginez-vous en rendez-vous avec Georges Clooney qui fait la moue devant sa tranche de jambon mou Fleury-Michon!

- le café équitable, bien sûr… labellisés Max Havelaar, les cafés équitables, que l’on trouve même au supermarché, coûtent moins cher que le Carrte Noire!

BEAUTE

- les cosmétiques bio, faits en Europe, sont souvent moins chers que les produits comme John Frieda, et bien meilleur marché que les produits beauté Clinique, Vichy etc. qui sont plein de chimie, contrairement à ce qu’ils prétendent avec leur image de marque “santé” (regardez la liste des ingrédients!). On trouve des super produits de beauté bio et locaux au Monoprix (Cattier, Weleda, Korres). Dans les magasins bio, la marque Logona est extrêmement abordable. Ok, c’est parfois plus cher que du Nivea ou du Garnier. Mais ils durent plus longtemps, car leur composition permet de n’utiliser que peu de produit à la fois. Et ils sont meilleurs pour notre peau.

DECO

Vive les magasins Emmaüs ! Là, je vous livre mon tuyau favori, pour ceux qui ne connaissent pas. Emmaüs, le réseau des brocantes de l’Abbé Pierre, est en plus un acte de solidarité superbe en France. C’est là que j’ai trouvé des chaises originales des années 60 à 2 euros la pièce, un téléphone rétro super classe à 1 euro, des assiettes années 30 à 5 euros la pile de 20… et j’ai une déco unique, alors que je n’ai pas un sou devant moi! Ainsi, mon appart ne ressemble pas à un catalogue Ikea, favorise la réinsertion de RMIstes et de sans-abris, et a un cachet totalement unique et vintage.

A votre tour maintenant, je vous écoute, amis lecteurs!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :