Magazine

Voir dakar et écouter les philosophes de droite

Publié le 07 avril 2009 par Frednetick

Etonnant ce qu’une déclaration peut susciter de réactions épidermiques. Oh bien sûr on peut douter de l’opportunité d’aller prononcer des excuses pour le discours de mini-moi-je-moi-je.

On peut.

Mais peut-on vraiment qualifier ces déclarations de “choquantes, irresponsables et antidémocratiques”, comme l’a fait Joyandet? Car après tout, à y regarder de plus près, n’est ce pas justement l’essence de la démocratie que de permettre à la minorité politique d’un pays de s’exprimer? Il me semble bien que c’est même la définition que JL Quermone donnait de cette belle idée : “le gouvernement de la majorité régulièrement désignée dans le respect de la minorité à s’exprimer librement”

Irresponsable? Allons donc, comment on pousse mémé sous les rails du RER A (quand il fonctionne bien évidemment). Est-il plus ou moins irresponsable de s’excuser ou bien de prononcer les mots qui un jour poussent d’autres personnes à préciser que ce n’est pas l’avis des citoyens français?

Car voilà, il a beau avoir la banane le président (chiche qu’il fait la même que dick rivers?), avoir la pêche et dérouler à l’envie la métaphore maraichère, il n’en reste pas moins la voix de la France. Ce qui implique de tourner parfois sa langue dans sa bouche et pas celle de son épouse pour éviter de sortir des conneries grosses comme un gros porteur russe. On conviendra que les porte flingues, les sherpas de la castagne, les porteurs de l’esbrouffe orale, sont là pour dézinguer, mater et méthodiquement détruire toute vélléité d’opposition, on aura plus de mal à imaginer que ces gens là ne disposent pas des connexions nerveuses nécessaires à faire la lien.

Pas de connerie initiale, pas de tentation de connerie subséquente. CQFD.

Reste plus qu’à faire entendre raison au rocky balboa de la diplomatie française. L’oeil en sang, bouffi de fatuité fatigue, le short trop serré sur ses petits bourlets, les chaussures hautes commes des jambières de pêche (je sens que ça demande un dessin ça…), il faudra bien viser pour lui flanquer la serviette pile poil dans le bec avant qu’il ne sorte un truc style la famine c’est la faute à la bite des blacks “le drame de l’Afrique [est] que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire”..

Enfin c’est un avis perso.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frednetick 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog