Magazine

Ôm Shanti

Publié le 07 avril 2009 par Moushette
Hier, c'était le pooja pour mon oncle defunt il y a exactement un an.
Le matin nous sommes allé donner un repas pour les "pauvres", des deshérités dans un hospice de vieux. "So sad" disait ma mère, mon père était choqué par l'aspect de prison. Mais lorsque je lui ai raconté que c'était souvent comme ça aussi dans les orpheux pour protéger les enfants du monde extérieur. Et pas "so sad" que ca puisque ces vieux sont bien soignés et nourris... Et puis un des petits pépés nous a chanté une chanson, c'était très touchant...
Ensuite, le pooja, le soir... Il avait lieu dans la maison d'un membre de ma famille. On arrive dans le salon, un foyer en briques était dressé au milieu du salon. Il y avait autour une décoration en poudre colorée, des lampes à huile et tout un tintouin.
Le prètre démarre la cérémonie par tout une rituel de gestes, des jetés de pétales, des claquement de mains, des prières. Et nous tous somme captivés par cette incessante suite de gestes aussi jolis qu'une danse. Et je songe à la diversité des rituels entre les religions,la froideur de nos messes françaises....L'émotion grimpe, malgré les bruits de l'éxterieur, le téléphone de la maison qui sonne, les allers et venus (surtout lorsque tout le salon est envahi de fumée !!!)... Et puis l'intensité spirituelle monte, l'émotion aussi, je dois lutter contre mes larmes, mon oncle, le souvenir, la tristesse, le deuil, tout est là. La dernière fois que j'étais aussi émue, c'était pour le baptême de ma fille... Une cousine pleure, ouf je peux me lâcher, les larmes coulent, en silence. PUis le prètre nous donne à tous des pétales, et à tour de role nous les lançons sur le foyer. Ultime adieu, les larmes coulent à flot, c'est si dur.
Et les enfants ? Les enfants n'ont pas bronché de tout le rituel. Ils sont exemplaires, eux aussi lancent leur pétales, eux aussi passent la main au dessus de la lampe d'huile et font les gestes comme les grands, sans qu'on leur demande. Ils sont impressionants de maturité, comme pour tout en ce voyage... Grace à ce pooja, ils découvrent leur pays de naissance par la spiritualité aussi. Et ils grandissent à vue d'oeil.
Om Shanti...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog