Magazine Politique

Le culot de Ségolène Royal met la droite dans tous ses états

Publié le 07 avril 2009 par Gezale
Je l'ai déjà écrit et je le répète, je ne suis pas un fan de Ségolène Royal. Je dois pourtant admettre qu'elle a un culot monstre et qu'elle détonne dans le paysage politique français au point de mettre la Droite dans tous ses états. En allant à Dakar (où elle est née) elle a demandé pardon aux Sénégalais des propos tenus par Nicolas Sarkozy (sous la dictée d'Henri Guaino son…nègre préposé aux discours) qui estimait que « l'Africain n'était pas assez rentré dans l'histoire ». L'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle, soutenue par Benoit Hamon et Martine Aubry, a suscité une vague de réactions. La Droite s'est étranglée. Bernard Kouchner a tout de même reconnu que la phrase du président était pour le moins « maladroite ».
A l'époque (en 2007) ces propos sarkoziens suscitèrent une réprobation certaine. En Afrique, évidemment, où les intellectuels de tous les pays se sont élevés contre le discours de Nicolas Sarkozy mais en France aussi où nombre d'hommes et de femmes politiques ont mis en cause la teneur de ces « clichés » qu'un président de la République française, digne de ce nom, aurait dû gommer de son répertoire. Sait-il ce qu'il dit ? Se faire écrire des discours, pourquoi pas, encore faut-il se souvenir que parler au nom de la France n'autorise pas tous les poncifs.
Ségolène Royal, elle, sait ce qu'elle fait. Elle joue les iconoclastes, elle refuse la langue de bois, elle provoque et en ce sens, il y a du Sarkozy chez elle, mais elle sait où elle va et elle y va. On finirait par la croire.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines