Magazine

ouaf ouaf ouaf ouaf, couchée sale bête!!!

Publié le 07 avril 2009 par Frednetick

C’est peu dire que le discours de “Dakar le retour de la vengeance de la colombe bravitudinaire” a suscité moultes rebondissements, quelques vagues ridules un peu intellectuelles venant égayer l’encéphalogramme plat des réactions gouvernementales.

Oulalalala oui c’est pas bien, c’est irrésponsable, c’est méchant, mesquin, minable, désespérant de niaiserie, affligeant de bétise, consternant de stupidité, atterant de fadaises, sortez le dictionnaire des synonymes, comme tout le monde a son mot à dire les bons mots manquent comme les idées au PS.

Résumons donc la situation.

1) Mini moi-je se déplace en Afrique et dit ses 4 vérités à l’Homme africain, le baltringue en pagne qui fait rien qu’à cavaler dans la brousse oubliant de construire une civilisation à la hauteur des Espoirs du philosophe Criticus.

2) Le temps que tout cela monte au cerveau, et que l’occasion pointe le bout de son nez de manga, Voilà la bravitude-power-girl qui s’en va faire des excuses aux gentils membres du PS sénégalais.

3) Tempête dans la tête de Frédéric Lefebvre, 4 neurones se heurtent et font plop, trois d’entre elles trépassent dans d’horribles souffrances qui déchirent le cortex du porte flingue parole et lui font dire n’importe quoi. Logique. Dans chaque équipe qui se respecte et joue le titre il y a un boucher sans talent chargé de tacler, tacler et pis tacler encore dans la mesure où il ne sait que tacler. Lefebvre c’est le gattuso de l’UMP, un véritable champion du monde.

4) Le reste de la droite et les transfuges font semblant que tout cela a de l’importance, et qu’il convient de faire taire la porteuse de tailleur, histoire de lui tailler un costard taille XXL.

5) Conclusion: Quand on est président, que l’on porte la parole de la république, il est loisible au récipiendaire de cette autorité toute ointe de sirop d’érable l’onction démocratique de raconter n’imp au risque de faire passer 60 millions de personnes pour des demeurés profonds incapables d’une once de nuance. On appelle ça être “maladroit” (merci Bernard, attention à ta langue elle va finir par se détacher). Par contre quand on est juste une française en voyage touristico-politico-médiatique, à qui l’on prête l’intention de s’excuser pour les français, il est interdit d’ouvrir la bouche pour ne pas porter atteinte à l’image et l’honneur de la France.

Nous vivons vraiment une époque formidable mes bons amis.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frednetick 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte