Magazine France

Libre

Publié le 07 avril 2009 par Roman Bernard

Il y a un peu plus d'un mois, dans une énième " chaîne " où le blogueur devait citer ses sept blogs de prédilection, j'ai logiquement mis à l'honneur Stalker, de Juan Asensio.

Celui-ci, à la fin d'un commentaire de remerciement, me faisait toutefois part de ses réserves sur les réseaux de blogs :

Tu sais que j'éprouve [...] infiniment [...] de réserves à l'endroit du fonctionnement des "communautés" même si, effectivement, seule une certaine forme d'union peut faire la force face aux journalistes traditionnels [...].
Reste qu'il y a un point qui me paraît à deux doigts de constituer, pour toi, une contradiction : la liberté est solitude (non pas méprisante mais dialogique) plutôt que regroupement des forces, partant, des individus, mais je te dis cela comme une petite saillie de rien du tout.
Pour les " communautés " de blogs : heureusement, celle que nous avons créée (LHC) n'est en rien contraignante. [...]
Quant à la contradiction concernant la liberté : à chaque fois que cette contradiction me force à un choix, j'arbitre toujours en faveur de la liberté.

Le moment est venu pour moi d'arbitrer en faveur de la liberté, non seulement au détriment de LHC, mais aussi de Renovatio Occidentalis, deux réseaux que j' ai créés.

Je quitte donc ces deux réseaux, ma liberté de ton étant compromise dans chacun des deux. Je ne veux plus être engagé par les écrits d'autres blogueurs qui se trouveraient figurer en lien sur la même page que moi, ni me sentir responsable à leur égard de mes écrits, ceux-ci n'engageant que ma seule responsabilité. LHC, sans son fondateur, deviendra ce que ses successeurs décideront qu'il doit devenir. Quant à Renovatio Occidentalis, il sera ce que le blogueur de " Jeune Droite " voulait qu'il fût lorsqu'il m'a contacté de lui-même voilà trois semaines : un simple annuaire des blogs occidentalistes.

La charte fondatrice, directement inspirée de mes réflexions sur le livre du philosophe libéral Philippe Nemo, Qu'est-ce que l'Occident ?, et dont chacun des termes a reçu son accord, continue de correspondre à ma pensée, puisque je l'ai co-rédigée. Mais le risque que des blogueurs prétendant respecter les valeurs de cette charte, parmi lesquelles le refus catégorique du racisme, de la xénophobie et de la haine de l'autre et l'affirmation tout aussi catégorique des valeurs de la démocratie libérale et de l'État de droit, tentent d'instrumentaliser ce réseau naissant à des fins politiques extrémistes que je réprouve, m'a fait penser que, comme je l'ai écrit plus haut, Renovatio Occidentalis ne doit pas être un réseau de blogs au même titre que LHC.

Mais qu'il doit plutôt se contenter de recenser les blogs occidentalistes francophones, sans engager en aucune façon leurs auteurs. C'est le principe d'un annuaire : on y trouve des adresses, et en l'occurence on y trouvera des adresses de blogs occidentalistes, mais leur responsabilité ne sera en rien engagée, et il n'y aura pas d'adhésion au sens où le blogueur de " Jeune Droite " pourra ajouter les blogs de son choix.

Je cesse donc de faire partie de tout réseau, mais je ne cesse pas de bloguer, bien au contraire. Le surcroît de temps et d'énergie dont je vais désormais disposer va me permettre de veiller encore davantage à produire des articles de qualité, comme j'ai très bien su le faire jusqu'à présent, de l'avis de personnes dont l'avis autorisé m'importe seul. D'autant que je vais également cesser de m'investir en commentaires chez les autres blogueurs. Il y aura donc plus encore de recensions de livres, de critiques de films, de carnets de voyage (dont un en Thaïlande en juin prochain), de réactions sur l'actualité politique française, européenne et internationale, bref de ce qui a fait la richesse de ce blog depuis plus de deux ans.

Il est probable que mon détachement de la blogosphère conduira à diminuer le nombre de mes lecteurs et de mes commentateurs, mais sans doute s'agira-t-il aussi davantage de lecteurs et de commentateurs extérieurs à la blogosphère, dont la contribution au débat m'intéresse plus. Étant libre de tout engagement dans un réseau, ils jugeront de mes écrits, sur pièce, et non de mes alliances, par amalgame. Bref, ce blog deviendra peu à peu davantage ce que je veux qu'il soit, à savoir un site de réflexion sur la chose politique, et non une simple plate-forme de rétro-congratulation parmi d'autres.

Roman Bernard


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roman Bernard 428 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte