Magazine

J’achète…

Publié le 07 avril 2009 par Lawrence Desrosiers

Oui, j’achète les Canadiens de Montréal.

Je vous surprends, n'est-ce pas? J’imagine facilement vos bouilles sympathiques avec les sourcils en point d’interrogation à cause de mon titre.

Je ne suis pas milliardaire, pas plus multimillionnaire, mais mon ami imaginaire l’est. Il veut à tout prix mettre la main sur ce club de hockey. Mon ami a fait son argent en inventant l’ampoule électrique. C’est lui qui a inventé la machine qui met de la lumière dans les ampoules. Il la cache chez lui dans le sous-sol et ses parents ne sont même pas au courant (sans jeu de mots). Imaginez tout l’argent qu’il fait. Il y a des ampoules dans toutes les pièces des maisons, du sous-sol au grenier, même dans les cabanons. C’est lui aussi qui met la lumière dans les lampadaires. Grâce à lui on peut voir les villes et villages la nuit, en avion ou en navette spatiale. Il fait beaucoup d’argent avec les petites ampoules de Noël; presque tout le monde en ont chez eux, à l’intérieur et à l’extérieur. Il travaille bien, il est méticuleux, avec ses petits doigts talentueux et ses yeux d’un vert très pâle.

J’aimerais bien qu’il participe avec moi à l’achat des Canadiens; je fournis 10 $ et il investit le reste.

Je deviendrai ainsi le président-directeur-gérant de ce club. C’est moi qui prendrai toutes les décisions. La première chose à faire, dehors Gainey comme entraîneur, trop rétrograde, pas de dinosaure dans mon équipe. Je ne veux plus de joueur avec la lettre K dans leur nom; plus de Kovalev, Koivu, Komisarek, les deux Kostitsyn (prononcez : Cas tétine). Dehors aussi Higgins et D'Agostini. Je vais faire un grand ménage. Je veux des joueurs avec du caractère, pas des mémères.

Mon ami imaginaire n’aime pas le hockey, pas du tout. Ce qu’il veut, c’est installer des petites lumières sur les casques de hockey des joueurs et les faire jouer à la noirceur. Ça va faire beau, qu’il dit. Il veut aussi placer des lumières sur les casques des arbitres; ça aussi ça va faire drôle, parce que les arbitres ne sont pas des lumières.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte