Magazine Humeur

Des artistes contre la loi Hadopi créent un blog contestataire

Publié le 11 avril 2009 par Forrestgump54
Le texte du projet de loi contre le piratage Internet, finalisé mardi par la Commission Mixte Paritaire, vient d’être rejeté par le Parlement.Un mouvement de contestation issu du monde du cinéma contre la loi Hadopi s'est organisé par le lancement d’un blog sur over-blog : http://pourlecinema.over-blog.fr. Par le biais de ce blog, ils souhaitent marquer leur refus du dispositif Hadopi et proposer une nouvelle réflexion sur les possibilités qu’offrent Internet et les nouvelles formes de diffusion des oeuvres.On y retrouve notamment des acteurs signataires comme Victoria Abril, Catherine Deneuve, Louis Garrel, Chiara Mastroianni, Jeanne Balibar ainsi que des réalisateurs et des producteurs.A l’annonce de ce rejet, ils se déclarent heureux de cette décision. “Nous ne nous reconnaissons pas dans cette démarche et appelons à un changement des mentalités. Craindre Internet est une erreur que nous ne nous pouvons plus nous permettre de faire. Il est temps d’accepter et de nous adapter à ce « nouveau monde » où l’accès à la culture perd son caractère discriminatoire et cesser de vouloir en faire une société virtuelle de surveillance où tout un chacun se sentirait traqué.”Overblog met en lumière ce blog et prend position en s'assoçiant aux artistes qui désirent trouver de nouvelles voies de rémunération et réfléchir à l'avenir, plutôt que regretter des années certes fastes mais révolues.Pour en savoir plus sur ce mouvement, rendez-vous sur le blog :
http://pourlecinema.over-blog.fr
Philippe MARX - Agir ! Réagir !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Kaplan
posté le 30 avril à 09:31
Signaler un abus

Bonjour, Etant moi-même artiste, je soutiens entièrement votre action. Je voudrais y apporter une information qui révèle bien les enjeux et stratégies que masque cette loi. Ainsi que vous pouvez le lire dans Le Mensuel de Rennes d'avril, le directeur de l'école des Beaux-Arts de Rennes a organisé au cours des 10 dernières années une vidéothèque composée de 5 à 6000 oeuvres en quasi-totalité copiées illégalement par lui-même (émissions de TV, films, vidéos d'artistes, encyclopédies, etc...). L'ALPA a été saisie du dossier. Le procureur de la République de Rennes a été saisi du dossier. Jérôme Seydoux, président de l'ALPA, a, en personne a interdit à son enquêteur d'intervenir, le procureur a classé le dossier puisque l'ALPA se refusait à intervenir. Les détails sont dans le magazine cité. La vidéothèque a été discrètement déménagée, aucune sanction n'a été prise par la mairie. Dans cette même ville de Rennes, une jeune fille avait été condamnée il y a quelques années à trois mois avec sursis pour avoir téléchargé un seul et unique CD qu'elle voulait offrir à son petit ami. Je crois que le rapprochement de ces deux faits est suffisament éloquent.

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte