Magazine Rugby

Armstrong privé de Tour de France

Publié le 11 avril 2009 par Pierre Salviac

Dיcidיment le retour א la compיtition de Lance Armstrong se rיvטle "compliquי" pour reprendre une expression א la mode aujourd’hui dans la bouche des sportifs.

Il a subi 24 contrפles antidopage depuis six mois qu’il א repris son mיtier de coureur cycliste. Cela fait beaucoup. Cela ressemble mךme א du harcטlement.

Le 24 טme contrפle א eu lieu en France. Et c’est celui-ci qui pose problטme. Armstrong a fait attendre 20 minutes dehors le mיdecin chargי d’effectuer des prיlטvements urinaire, sanguin et capillaire.

Or, au regard de la procיdure, un coureur soumis א un contrפle inopinי, ne doit pas ךtre perdu de vue par le mיdecin entre le moment oש il informe le coureur du contrפle et le moment oש sont effectuיs ces contrפles.

Armstrong se dיfend en prיtendant que le dיlai de 20 minutes correspond au temps pendant lequel son entourage s’est renseignי pour savoir si le "prיleveur" en question יtait bien mandatי pour ce travail.

Au regard de la rיglementation Armstrong risque une suspension qui pourrait le priver d’une participation au Tour de France.

Conclusion : Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Quand on veut tuer Armstrong on dit qu’il refuse les contrפles.

Parce qu’א moins de se raser la boule א zיro, et s’enduire le corps de sangsues pour le vider de son sang, je ne vois vraiment pas en quoi la "garde א vue" s’impose pour au moins 2 des 3 contrפles concernיs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines