Magazine En France

Clermont-Ferrand : les trois villes

Publié le 11 avril 2009 par Gérard Charbonnel @gcharbonnel
De Clermont à Montferrand

Pour parler de la ville, les " non clermontois " disent " Clermont-Ferrand ". Les clermontois, eux, disent simplement " Clermont ". Ceux qui connaissent la ville, savent, lorsque l'on dit " Clermont ", s'il s'agit de l'ensemble de la ville ou seulement s'il est question de l'une de ses deux principales composantes : Clermont et Montferrand. Dans l'espace laissé libre entre Clermont et Montferrand, Michelin a implanté une troisième ville.

Le tramway - Place de Jaude

En 1630, Louis XIII oeuvra pour relier Clermont et Montferrand mais il faudra néanmoins attendre le début du XXè siècle pour que se réalise cette jonction avec l'implantation des usines Michelin. Une troisième ville prenait naissance : celle des Michelin avec ses usines et ses cités.

Le vieux Clermont est composé de ruelles tortueuses qui partent de la place de la Victoire ou du quartier de l'église Notre-Dame du Port et qui grimpent vers le plateau central. La plupart des administrations et des pouvoirs y sont concentrés : hôtel de ville, préfecture, préfecture de région, conseil général, évêché, tribunaux...

Les traces de Louis IX y abondent. Il dota notamment la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de verrières et de tours de Castille. On y trouve aussi l'hôtel de Chazerat où résidèrent l'intendant du Roi puis l'évêque et aujourd'hui, la DRAC, chacun ayant tenté d'embellir la ville.

Le coeur battant de la ville est situé autour la très fréquentée place de Jaude. Les statues de Vercingétorix et du général Desaix s'y font face, de part et d'autre de la place; le théâtre municipal et les grands magasins s'y concentrent. De cette place, convergent quelques grandes artères de la ville dont la rue Blatin venant de Chamalières ou l'avenue des Etats-Unis venant de la place Gaillard.

Pour découvrir le centre ville de Clermont, il n'y a qu'à arpenter les artères qui relient successivement ses quatre grandes places : Salins ( ou Gambetta ), Jaude, Gaillard et Delille.

Clermont-Ferrand, a longtemps portée l'injuste appellation de " Michelin-ville " puisque la plupart des usines et des cités du manufacturier étaient situées bien au-delà du périmètre urbain des années 1920.

Mais, dans l'espace laissé libre entre Clermont et Montferrand, Michelin a créé une troisième ville faite de nombreux quartiers éclatés jusqu'en bordure de la Limagne, entourant le vieux Montferrand.

Dans cet entre-deux villes réaménagé et proche du stade Marcel Michelin ( lui-même en cours de rénovation ), ont surgi de terre la " Coopé " ( centre d'expositions et de congrès ), les Jardins de la Terre et de l'Air d'Etienne Martin avec fontaines et sculptures contemporaines ainsi que le récent centre République, pôle santé doté d'un plateau technique des plus performants.

Le pôle santé République - Montferrand

Montferrand, ville des comtes d'Auvergne fut reconstruite de façon très géométrique à la suite d'un incendie et prospéra grâce aux marchands et à ses foires renommées. Leurs descendants ont contribué à embellir la ville d'hôtels de style Renaissance.

Galerie photos " Clermont-Ferrand "

Galerie photos " Noël 2008 "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gérard Charbonnel 315 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines