Magazine France

Indignations à géométrie variable

Publié le 11 avril 2009 par Lozsoc

Indignations à géométrie variableLundi dernier, Ségolène Royal a provoqué la fureur de la droite après avoir demandé pardon pour les propos consternants prononcés par Nicolas Sarkozy en juillet 2007 à Dakar (Sénégal). Cette fureur a suscité chez la plupart des porte-flingues de l’UMP des commentaires foncièrement outranciers. De nombreux confrères y ont d’ailleurs consacré d’intéressants billets.

Pourtant, à y regarder de plus près, Royal n’a finalement pas fait grand chose. D’une part, elle s’est contentée de souligner l’incommensurable bêtise de ce discours raciste et méprisant à l’égard des Africains (c’est bien le moins qu’on pouvait en dire !) prononcée dans la ville où elle est née. D’autre part, elle a implicitement mis en exergue le fait que Sarkozy n’a plus rien du contempteur intransigeant de la realpolitik au nom des valeurs de la France.

Par conséquent, on se dit que la démesure des réactions «ségocentriques» de l’UMP est proportionnelle à la duplicité du discours et des actes politiques de Sarkozy.

En effet, à peine les barbouzes sarkozistes ont-elles fini de se défouler sur Royal que Sarkozy a adressé d’ostentatoires félicitations au Président algérien Bouteflika réélu dans des conditions plus que douteuses. Et là, subitement, lesdites barbouzes (Destrem, Lefebvre, Morano, etc.) n’ont soufflé mot.

Il faut croire qu’il n’y avait pas, selon elles, matière à s’indigner…

La France, une fois de plus, a donc été bafouée et ridiculisée par une diplomatie française qui, sous la conduite de Sarkozy, a très vite sombré dans l’absurde et la tartufferie.

A force de vouloir être à l’initiative de toutes les refondations (refondation de la vie politique, refondation des rapports nord-sud, refondation du capitalisme, etc.), on se rend compte que Sarkozy ne refonde en réalité rien du tout, si ce n’est ses postures au gré de l’actualité du moment.

Que reste-t-il par exemple de sa fameuse Union pour la Méditerranée (UPM) au sein de laquelle le continent africain devait notamment jouer un rôle majeur ?

Indignations à géométrie variable

Neuf mois après, passée l’esbroufe au Grand Palais à Paris, le projet est au point mort et toutes les réunions de cette organisation (qui n’a même pas de secrétariat permanent !) ont été annulées ou reportées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lozsoc 44 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte