Magazine People

Scarlett Johansson : overdose hollywoodienne

Publié le 11 avril 2009 par Benjamin Tolman
Scarlett Johansson Agrandir l'image

Paru le 2009-04-11 18:34:00

Scarlett Johansson ne mâche pas ses mots : elle en a assez de l'attention portée aux actrices qui ont des formes et de l'obsession d'Hollywood pour les apparences.

L'année dernière, le créateur Isaac Mizrahi a représenté la poitrine de Scarlett Johansson sur un tapis, ce qui selon elle a été une expérience très déplaisante. "C'était horrible", commente-elle, "Je ne savais pas quoi faire ni comment réagir, je me sentais toute gauche".
Mais la jeune femme ne perd pas son verbe longtemps, quand elle commente la surexposition des acteurs à Hollywood. "Les gens sont obsédés, par le poids, les courbes des actrices. Ce sont comme des noisettes pour des écureuils ! Pour ma part, je sais à quoi je veux ressembler, je suis une personne qui vit sainement et je prends soin de moi". Voilà une affirmation qui devrait calmer les rumeurs, mais Scarlett ne s'arrête pas là.
L'année dernière, l'actrice a révélé qu'elle avait fait des tests HIV deux fois par an, ce qui avait provoqué un petit scandale. Laissons-la commenter cette affaire : "Ca me fait rire, parce que j'étais alors célibataire, je ne demandais rien à personne, et je crois qu'un comportement responsable devrait être salué. Je me testais, et je me faisais presque traiter de traînée. C'est un comble !"
Mais Scarlett n'est pas du genre à faire des esclandres en public, elle donne donc son avis à qui veut l'entendre mais ne va pas provoquer de querelles pour des histoires personnelles. "Je chasse ça de la main. Je n'aime pas les confrontations, j'espère toujours que ces histoires se feront oublier d'elles-mêmes."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine