Magazine Beauté

Antisèche: La fabrication d'une crème/d'un lait de soin

Publié le 11 avril 2009 par Cosmeto

Il existe déjà d'excellents tutos sur d'autres blogs faits par nos talentueuses tambouilleuses, je ne prétends pas être experte comme elles, ce tuto répond simplement aux FAQ de mes lectrices débutantes en tambouilles maison. Si vous voulez aller plus loin dans la fabrication des soins (jusqu'à analyse des compositions chimiques!), je vous invite à aller dans la catégorie "Techniques & Dossiers ou bien faire un tit tour sur la blogo vous trouverez plein de bons conseils.

face_cream_gi

Une crème/un lait se compose essentiellement de corps gras (huiles & beurres végétaux) et d'eau (hydrolats, aloé véra etc ...). Comme les corps gras sont plus légers que l'eau, ils flottent au-dessus quand on les mélange, d'où la nécéssité d'employer les émulsifiants afin de les "coller" ensemble, c'est comme ça que la texture crème/lait se forme.

La texture crème ou lait dépend de la quantité d'émulsifiant employée: plus la quantité est importante, plus la texture est épaisse et vice versa. En général pour un lait c'est autour de 3% d'émulsifiant du produit final, pour les crèmes c'est autour de 6%.

La fabrication d'une crème/lait comporte 3 phases que je détaille ci-dessous (liste non exhaustive):

(A) PHASE HUILEUSE: huiles végétales, beurres végétaux, macérâts huileux, émulsifiants associés à la phase huileuse, certains actifs qui doivent être dissouts dans cette phase.

(B) PHASE AQUEUSE: hydrolats aromatiques, eau (minérale/déminéralisée), aloé véra, glycérine, miel, émulsifiants de la phase aqueuse, actifs qui doivent être dissouts dans cette phase.

(C) 3ème PHASE: actifs tels que huiles essentielles, extraits végétaux, arômes naturels, colorants et conservateurs.

Avec ces phases, il existe 2 méthodes de fabrication:

1) La méthode à froid (sans chauffer): l'avantage c'est que tous les actifs sont bien conservés car la chaleur détruit en partie ou entièrement les actifs contenus dans un ingrédients. Avec la méthode à froid on retrouve bien tous les actifs de tous les ingrédients dans le produit final.

Il y a 2 procédés possibles pour la méthode à froid: l'emploi de l'ester de sucre et la trituration, je vous les montrerai dans deux autres tutos.

2) La méthode à chaud: on chauffe (A) et (B) à environ 65°C puis on les mélange ensemble, on attend que le mélange descend à 30°C environ et on ajoute (C).

Le choix des émulsifiants:

Certains émulsifiants peuvent être employés seuls (ex: polawax ou cire n°2), pour d'autres il serait mieux de les associer à un ou plusieurs autres émulsifiants pour assurer la stabilité du produit, par exemple l'émulsifiant VE doit être associé à la MF. Remarque concernant l'ester de sucre: je vous conseille de l'associer à un autre émulsifiant car l'ester seul souvent donne un lait très liquide malgré une proportion destinée à une crème, la raison reste inconnue, c'est surtout lorsqu'on ajoute la phase 3 que l'ester n'est pas content. Cet émulsifiant peut être associé à la lécithine de soja ou bien la gomme adragante.

Je vous invite à lire les différentes manière d'associer les émulsiants sur le site d'AZ mais sachez que dans ces tests il n'y a que l'huile et eau, pas d'actifs ni colorants/conservateur donc si vous reprenez les proportions/associations indiquées, c'est pas certain que vous obtiendrez les mêmes résultats.

- cire émulsifiante n°1 (polawax)

- cire émulsifiante n°2

- émulsifiant MF

- émulsifiant VE

- lécithine de soja

- ester de sucre

- alcool cétylique

Avec les émulsifiants, vous pouvez également employer les cires de riz, d'abeille, l'acide stéarique et les gommes afin d'avoir une texture plus riche et épaisse.

Les beurres végétaux sont durs et si vous les employez, la texture finale subira une petite "solidification" dépendant de la quantité de beurre employée mais cela ne se voit que 12h après.

La texture finale dépend encore de l'ensemble des ingrédients employés. J'ai utilisé 2 fois l'extrait de ginseng pour mes crèmes et les 2 fois elles sont devenues des laits très liquides. La façon dont les ingrédients interagissent est un mystère, notez vos remarques à chacune de vos tambouilles pour en tirer des expériences.

Enfin, la texture finale se voit après 12 heures de repos. Si vous faites attention à l'hygiène durant la fabrication votre produit se gardera au moins 1 mois à température ambiante et 3 mois au frigo.

***

Prochain tuto: L'hygiène dans les tambouilles


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cosmeto 357 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte