Magazine

Mon ordi dans les nuages

Publié le 11 avril 2009 par Philuke

HBC-3734En lisant cet article de Framablog sur l’avenir de Thunderbird, j’ai regardé mon utilisation de mon ordi aujourd’hui et je dois avouer que je suis moi aussi cette tendance à délaisser pas mal de logiciels installés sur ma machine pour me tourner vers des solutions en ligne. Le Cloud Computing, puisque c’est de cela qu’il s’agit, est “l’utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier” (dixit Wikipédia). Cette utilisation touche pour moi bien des aspects de mon informatique de tout les jours :

En premier lieu, la messagerie ; J’ai pourtant poussé tout mon entourage à passer sur Thunderbird assez souvent, et aujourd’hui, il n’est même plus installé sur mon compte perso !! J’ai adopté Gmail, et n’utilise plus que le mail de Google avec deux adresses.

Même chose avec la suite bureautique, où là encore c’est Google Docs qui a remporté le marché pour la plupart de mes besoins persos.

Pour ce qui est de la prise de note, je me met doucement à utiliser Evernote en parallèle avec Google Notebook pour collecter des articles ou des idées.

En y réfléchissant, plus je regarde mon utilisation actuelle de mon ordi, plus je m’aperçois que le matériel a de moins en moins d’importance et que les possibilités que m’ont offert ces logiciels en ligne m’ont également éloigné de l’aspect purement technique. En effet, quel est l’importance du contenant puisque je sais que je retrouverais mon contenu quasi sous la même forme quelque soit la machine avec laquelle je me connecterai à mes comptes ?

Le software prend la place du hardware dans cette histoire. Personnellement, vous avez vu que j’ai depuis longtemps succombé aux sirènes de Google puisque je leur ai confié une bonne partie de mes données. Firefox est un élément clé pour moi également, de par la navigation par onglets qui donne accès à toutes ces sources en un seul logiciel, mais aussi avec le système d’extensions qui permet d’interagir avec ses contacts ou ses documents directement en naviguant sur un site.

Un autre facteur qui accéléré cette migration vers le connecté, c’est mon arrivée dans l’internet mobile, mon premier smartphone et un abonnement data correct. En effet, pourquoi stocker mes données sur ma machine puisqu’aujourd’hui, j’y accède souvent depuis mon téléphone ?

Le fait d’avoir une machine pro a changé la donne aussi, toujours dans cette idée de mobilité. Malgré tout, pour des raisons de sécurité, de compatibilité et de conservation hors ligne de certaines données, j’utilise Thunderbird ainsi que la suite Office sur mon portable pro !

En élargissant le point de vue, je m’aperçois qu’il n’y a pas que pour le “sérieux” que je me suis tourné vers le net. Jeux, musique, vidéos, beaucoup de moments de loisirs sont maintenant pour moi connectés. Le choix offert, l’amélioration de la qualité des flux et, avouons le, la gratuité ont fait le succés de Deezer, Youtube, Dailymotion et aujourd’hui Spotify.

Bon, je suis malgrè tout sincère, surtout que je suis en train de regarder pour changer de machine, il y a encore des utilisations pour lesquels je redeviens “geek” et m’intéresse de nouveau aux mémoires, vitesse de processeur et cache. Les quelques solutions de montage de vidéos en ligne que j’ai pu essayé ne m’ont pas convaincus et encore moins pour l’enregistrement et le mixage musical.

Et vous, vous êtes plutôt habitué à garder vos données sur vos machines ou vous faites confiance à des services en ligne ?

Creative Commons License
photo credit: bourgeoiscosta


Tags : cloud computing, gmail, Maaahaaahaaa vie, thunderbird, Web

Lecture en rapport


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philuke 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte