Magazine Afrique

A la Galerie Rê de Marrakech : Le conteur Azedine Yazza revisite “les Mille et une Nuits”

Publié le 12 avril 2009 par Www.marrakechdreams.com
A l’occasion de l’exposition «Compositions» de Chrif Bilal qui se poursuit jusqu'au 4 avril 2009 à la Galerie Rê à Marrakech, spécialisé dans l’art contemporain, «Les Contes des Mille et une Nuits» seront revisitées aujourd’hui vendredi 27 mars 2009 á 19h par le célèbre artiste conteur marocain résidant en France, Azedine Yazza.
Un spectacle d’une heure, haut en couleur, imprégné de la culture indo-persane. Cet événement s’inscrit également dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du conte. «Les contes des Mille et une Nuits» sont de toute évidence le morceau de la littérature arabe, le mieux ancré dans l’imaginaire collectif du monde. Tous les petits enfants sont très tôt initiés aux contes d’Aladin et la lampe merveilleuse, d’Ali Baba et les quarante voleurs ou de Sindbad le Marin. Et «Les Mille et une Nuits» portent donc souvent une connotation juvénile.
Mais les Nuits sont-elles réellement des contes pour enfants? «Absolument pas!». Ces contes s’adressent à un public de tout âge. Leur forme même possède un caractère qui les différencie des contes classiques, ce qui ajoute à l’originalité de l’œuvre.
Leur lecture fait ressortir des personnages qui prennent vie autour de thèmes récurrents et qui, concentrés au Proche et Moyen-Orient, étendent parfois leurs péripéties jusqu’aux confins de l’Inde ou de la Chine. Une considération plus détaillée de cet ouvrage, somme toute mal connu, s’impose afin de mettre en relief la véritable richesse «des contes des Mille et une Nuits».
Qu’est-ce qui peut lier une exposition pareille à ces contes? «Il y a un rapport très fécond entre les deux», explique Lucien Viola, le galeriste, historien, antiquaire et critique d’art. Les toiles que Bilal expose actuellement à la Galerie Rê sont des éléments dissociés. Les contes des Mille et une Nuits sont aussi des œuvres complètes en elles-mêmes».
Azedine Yazza témoigne d’un parcours atypique. «Après avoir suivi différents cours d’art dramatique à Paris, ma rencontre avec le conte, lors d’un stage de formation, a été déterminante. Raconter des histoires est maintenant plus qu’une passion, c’est un métier. Emmener son auditoire, le captiver d’une voix charmeuse pleine d’humour et de poésie, voilà mon univers, l’univers des contes des Mille et une Nuits, contes indo-persans, chefs-d’œuvre de la littérature arabe auxquels je me consacre», explique le conteur des «Mille et une Nuits». Certes, quelques personnes ont exploité les thèmes à caractère érotique présents dans les contes originaux, et rendus publics par Sir Richard Burton, pour produire des dérivés littéraires ou cinématographiques orientés sur cet aspect. Mais pour Azedine Yazza, les « Mille et une Nuits» sont en fait bien plus qu’un livre de divertissement pour enfants ou d’ébats voluptueux. «Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes, les contes des Mille et une Nuits dont l'auteur est anonyme, ont été créées pour être racontés et non pas pour être lus», note Azedine dans la présentation de son spectacle. En réalité, c’est une œuvre dynamique aux origines mouvementées et témoin culturel de siècles passés. Elle véhicule une mythologie et des croyances propres à l’Orient, émergeant surtout de l’espace culturel indo-persan.
Vendredi 27 Mars 2009
AYOUB AKIL
Source : www.libe.ma
Visitez notre site : www.marrakechdreams.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Www.marrakechdreams.com 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog