Magazine France

“La société en sablier” Alain Lipietz

Publié le 12 avril 2009 par Dornbusch

Profitons de ce long week end tranquille pour prendre le temps de la reflexion, et particulièrement sur cette question complexe de la crise économique qui frappe le monde depuis quelques mois.

Je souhaitais parler aujourd’hui d’un des livres d’analyse économique qui m’a le plus marqué, même s’il a une dizaine d’années “La société en sablier” de l’économiste (et homme politique chez les Verts) Alain Lipietz ( qui anime un blog à l’adresse http://lipietz.net/)

Avec le “Le nouvel esprit du capitalisme” déjà chroniqué ici et l’oeuvre de John Rawls (sur laquelle je reviendrai) ce sont les 3 lectures “contemporaines” qui m’ont le plus marqué.

La thèse qui m’avait particulièrement interessé dans “La société en sablier” est celle que la déformation des revenus ne passent pas entre les salariés et les actionnaires (la thèse du partage de la valeur ajoutée  entre travail et profits en gros) mais en fait passe au sein meme du salariat. L’analyse économétrique de Lipietz est que une des causes de la stagnation des revenus, voir de la prolétarisation d’une partie des travailleurs, n’est pas seulement la déformation (les fameux 10%) du partage entre salaires et profits mais également une déformation qui se traduit par une hausse importante des hauts salaires , prise sur les bas salaires.

Pourquoi cette thèse me parait inportante aujourd’hui. D’une part parce qu’elle introduit un élément de complexité supplémentaire dans le débat - présenté en particulier par Michel Rocard ce jeudi à Vincennes autour de l’ouvrage “Fin du Monde ou sortie de crise” de Pierre Dockes, mais il en parlait dès 2007 ! - qui opposerait “crise accidentelle” à “crise structurelle liée à la déformation du partage salaires/profits”. Il s’agirait ici d’introduire un élément supplémentaire qui serait aussi le thème de la déformation du partage interne aux revenus.

L’élément supplémentaire qui rend également cette thèse particulièrement pertinente est que la “vague” de polémiques qui s’est abattue récemment ne touche finalement pas tellement les questions de dividendes ou d’actionnaires. Dans les affaires de limitations de salaires tant des patrons que des traders il s’est bien agit de réactions aux questions de déformation des revenus au sein même de l’échelle des salaires.

Je n’irai pas trop loin dans ce billet de blog sur un sujet aussi complexe mais je reviendrai sur ce débat, j’en ai parlé le 15 octobre de l’année dernière. En attendant bonne lecture à ceux qui réussiront à dénicher le bouquin de Lipietz.

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay sous Bois - Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte