Magazine France

Memorial de Drancy, souillés par des salauds

Publié le 12 avril 2009 par Ps76

Encore de la peinture noire, encore le symbole du pire, encore un mémorial portant la trace de l’horreur, encore la mémoire blessée, celle des déportés juifs de France. En pleine Pâques juive, un samedi sali pour la France.

drancy ps76 76
Drancy avait échappé à cela. Selon Raphaël Chemouni, responsable du conservatoire historique du camp de Drancy : “C’est la première fois, depuis l’inauguration du monument en 1976, que celui-ci est entaché de croix gammées car il y avait eu jusqu’à présent toujours un très grand respect vis-à-vis de ce monument”.

C’est sur une stèle puis sur la porte du wagon symbolique ainsi que sur des commerces périphériques que le croix ont préfané les lieux.

Aussitôt effacées (dès les investigations policières effectuées) par les responsables locaux (ville et mémorial), il s’agissait de faire disparaître au plus vite les marques inacceptables de la haine, du racisme et de l’intolérance.

Elles sont le résultat d’un marquage  réalisé entre 1 h et 2 h du matin par un jeune (vingtaine d’années et de type européen) vu au travers des images enregistrées par les cameras de vidéosurveillance situées à proximité du site.

Le lieu est un lieu respecté. C’est le tombeau des 76.000 déportés de France, l’un des plus symboliques de la mémoire de la Shoah en France. Souillure grave. Peinture affligeante.

La communauté juive est très affectée. “Elle est en pleine fête pascale, les réactions seront certainement très vives dans le Week-End”, a noté Raphaël Chemouni.

Présent sur place, Hassan Chalghoumi, imam de Drancy, a voulu “montrer le soutien de la communauté musulmane envers la communauté juive et condamner la personne responsable, quelles que soient son origine, ses croyances et ses idées politiques”.

La France condamne “avec la plus grande fermeté les inscriptions antisémites faites à Drancy” et, bien sûr, les moyens seront mis en oeuvre pour identifier les responsables de ces actes inqualifiables et les traduire en justice.

Au nom du Parti Socialiste, et devant tant de stupidité, Claude Bartolone, président PS du Département de Seine-Saint-Denis, a réaffirmé que “chacun voit combien le devoir de mémoire est important, combien il faut sans cesse réaffirmer la détermination à lutter contre toutes manifestations de racisme et d’antisémitisme”

Entre août 1941 et août 1944, le camp de Drancy a été le principal lieu d’internement et de départ des déportés juifs de France vers les camps d’extermination nazis, pour la majorité des convois vers Auschwitz-Birkenau.

Mots-clefs : Auschwitz-Birkenau, blog PS76, camp de Drancy, Claude Bartolone, communauté juive, communauté musulmane, conservatoire historique du camp de Drancy, croix gammées, déportés juifs de France, devoir de mémoire, Drancy, droite, ego-président, gauche, haine, Hassan Chalghoumi, hyper-président, imam de Drancy, inscriptions antisémites, intolérance, le pen, lutter contre toutes manifestations de racisme et d'antisémitisme, mémoire blessée, Memorial de Drancy, Memorial de Drancy souillés par des salauds, nazis, parti socialiste, Pâques juive, Peinture affligeante, porte du wagon symbolique, président PS du Département de Seine-Saint-Denis, président-militant-UMP, ps, racisme, Raphaël Chemouni, samedi sali pour la France, Shoah en France, socialist, souillés par des salauds, Souillure grave, tombeau des 76.000 déportés de France, Union du Mini-Plan, vidéosurveillance, Web-tv ps76

federation | rss


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte